SNCF Réseau sans président : démission de Jacques Rapoport, des interrogations pour FO Cheminots

Service Public par Cheminots

Communique Fédération FO Cheminots

La démission du président de SNCF Réseau a été officialisée ce mercredi 24 février 2016. Notre Fédération, comme l’ensemble des cheminots, est légitime à se poser la question : pour quelle raison ?

Le fait qu’il atteindrait la limite d’âge d’ici un an ne semble convaincre personne.

La situation de l’entreprise, suite à l’accident de Brétigny et des annonces dans la presse sur les responsabilités ont elles pesées ?

Dans un contexte social qui inéluctablement va se tendre dans les prochains jours avec la publication du décret socle et la disparition du RH 0077 programmée au 1er juillet 2016, cette démission n’est-elle pas un reflet de la crise et de l’inquiétude qui saisit la direction de l’entreprise ?

En effet l’éclatement de l’entreprise historique SNCF en trois EPIC, avec le passage de l’infra SNCF sous le joug de l’ex RFF dont Jacques Rapoport en était le président, a contribué par ce fait à sa nomination à la présidence de ce nouvel EPIC SNCF Réseau. Manœuvre emblématique de la loi d’août 2014.

Quelles qu’en soient les raisons, les hommes passent, les problèmes demeurent, les revendications sont encore plus d’actualité pour Force Ouvrière, nous réaffirmons abrogation de loi d’août 2014, retour à une SNCF intégrée.

Cheminots Secrétaire Général

Sur le même sujet

Marion, cheminote, un condensé de courage et d’espoir

Portrait par Evelyne Salamero

Marion Videau, conductrice de train sur la ligne H qui dessert le nord de la grande banlieue parisienne, est en grève depuis le 5 décembre. La jeune trésorière du syndicat FO des cheminots de l’Oise fait aujourd’hui ses premières armes dans les assemblées générales.

Rapport Spinetta pour finir de faire voler la SNCF en éclats

Service Public par Evelyne Salamero

L’ancien patron d’Air France, Jean-Cyril Spinetta, a remis au Premier ministre son rapport L’avenir du transport ferroviaire qui, parmi 43 mesures, préconise notamment de fermer des petites lignes. Rentabilité oblige dans un secteur qui s’ouvre à la concurrence. Le gouvernement va lancer une (...)

Jean-Claude Mailly défend le rôle interprofessionnel des syndicats

#FO2018Lille par Nadia Djabali

C’est devant plus de 3 500 délégués que Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière a entamé son discours inaugural du 24e Congrès de la confédération syndicale. Le rendez-vous se tenant à Lille du 23 au 27 avril 2018, trois interventions ont toutefois précédé la prise de parole du secrétaire général de FO.