Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce

Super un week-end de 4 jours… mais pour certains il sera travaillé !

, Employés et Cadres

Recommander cette page

Travail du dimanche, travail des jours fériés sont le lot subis par de nombreux salariés du Commerce. Le patronat aidé par les gouvernements successifs veut remettre en cause le repos hebdomadaire commun des salariés du commerce, mais aussi les jours fériés.

A dire vrai, le travail dit « exceptionnel » des jours fériés est plus que généralisé. De nombreux salariés du commerce n’ont que le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre comme jours fériés chômés, au lieu des 11 jours fériés dont bénéficie la majorité des salariés.

Ce long weekend de quatre jours se traduira par un long weekend de travail dans le commerce, pour obtenir un maigre salaire.

Même le centenaire du début de cette sale guerre (comme toutes les autres) ne sera pas chômé en mémoire des gueules cassées, des fusillés pour l’exemple et autres atrocités.

C’est aussi, le centenaire de l’assassinat de Jaurès qui avait tout fait contre cette guerre qui se préparait.

« Jaurès a été notre réconfort dans notre action passionnée pour la paix. Ce n’est pas sa faute, ni la nôtre, si la paix n’a pas triomphé. Avant d’aller vers le grand massacre, au nom des travailleurs qui sont partis, au nom de ceux qui vont partir, dont je suis, je crie devant ce cercueil toute notre haine de l’impérialisme et du militarisme sauvage qui déchaînent l’horrible crime. » [1]

De nombreuses raisons qui auraient dû voir ce 11 novembre 2014 comme un jour férié chômé par tous, en mémoire de tous ces sacrifices. Juste une question de valeur.

La lutte des classes est une réalité : « Parce que le milliardaire n’a pas récolté sans peine, il s’imagine qu’il a semé. » [2]

Voir en ligne : Fédération des Employés et Cadres FO - Site internet

Notes

[1Extrait du discours de Léon Jouhaux (Secrétaire général de la CGT et cofondateur la CGT FO) lors de l’enterrement de Jaurès.

[2Extrait de L’armée nouvelle de Jean Jaurès.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Serge LEGAGNOA
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément