Vivarte continue sa saignée

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce

L’inquiétude de la FEC FO était malheureusement largement justifiée. Après la série d’accords d’accompagnement des plans de licenciements que FO avait refusés de signer, d’autres restructurations ont suivi.

Aujourd’hui, Vivarte en remet une couche avec un projet de cession d’une centaine de magasins. FO avait raison de dire que la fermeture de magasin de la Halle aux vêtements affaiblirait la Halle aux chaussures.

C’est aujourd’hui, cette dernière enseigne qui est menacée, car FO ne croit absolument pas en une cession d’un parc de magasins déficitaires pour lequel aucun investissement n’a été effectué depuis de nombreuses années.

A cause des décisions stratégiques honteuses et de la vampirisation des actionnaires bien à l’abri au Luxembourg (prêt de 500 millions d’euros remboursable avec un taux d’intérêt à 11%), une fois de plus seuls les salariés payent l’addition.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Vivarte : 1 600 postes supprimés, 3 millions d’euros pour l’ex-PDG

Emploi et Salaires

Mardi 7 avril lors du CCE de Vivarte (La Halle, André, Kookaï, Naf Naf…), la direction a annoncé la suppression de 1 600 postes sur les 17 000 salariés du groupe. Deux jours plus tard, Le Parisien a révélé que Marc Lelandais, P-DG du groupe jusqu’en octobre dernier, a quitté Vivarte avec un parachute (...)