Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Vivarte que restera-t-il au final ?

Commerce par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce

Après les nombreuses pertes d’emplois et celles qui s’annoncent, pour rendre la mariée plus belle, un actionnaire (fonds d’investissement GoldenTree) se désengage. Il y aurait « des divergences sur le rythme des restructurations, jugé trop rapide par la société d’investissement américaine » (GoldenTree) selon Reuters.

En effet, il est souligné par l’agence Reuters, et c’est ce que FO avait dénoncé, « Richard Simonin a accompli ces deux dernières années une restructuration à marche forcée du propriétaire de La Halle, Naf Naf, Kookaï, André, Minelli ou Chevignon ».

FO Commerce ayant refusé de signer les accords de destructions d’emplois qui fragilisent d’autres enseignes et grossissent les rangs des millions de chômeurs.

FO Commerce reste inquiète sur le devenir du Groupe quand un porte-parole du groupe Vivarte annonce « Aujourd’hui, les fonds actionnaires veulent prendre quelqu’un dans une perspective de moyen terme » en remplacement de Richard Simonin.

Les salariés ont besoin d’avoir des perspectives sur leur avenir. Les sections FO au sein du Groupe Vivarte avec la Fédération des Employés et Cadres continueront à se mobiliser pour défendre les intérêts des salariés qui sont manifestement à l’opposé des inquiétudes des actionnaires et dirigeants du groupe.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Vivarte : 1 600 postes supprimés, 3 millions d’euros pour l’ex-PDG

Emploi et Salaires

Mardi 7 avril lors du CCE de Vivarte (La Halle, André, Kookaï, Naf Naf…), la direction a annoncé la suppression de 1 600 postes sur les 17 000 salariés du groupe. Deux jours plus tard, Le Parisien a révélé que Marc Lelandais, P-DG du groupe jusqu’en octobre dernier, a quitté Vivarte avec un parachute (...)