7 français sur 10 ont renoncé aux soins au moins une fois

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

Plus de 7 Français sur 10 ont renoncé au moins une fois à se soigner, quelle que soit la raison, selon un sondage BVA effectué du 13 au 16 mars 2018 et publié le 6 avril 2018, à l’occasion de la Journée mondiale de la Santé. Il fait apparaître que les plus concernés sont les jeunes, les étudiants et les salariés d’entreprises de 50 à 249 salariés. Pour un tiers des Français (33%), le manque de moyens financiers est la raison de ce renoncement aux soins. Dans ce tiers, ils sont 46% à ne pas avoir de complémentaire santé.

Ne pas se soigner coûte cher

Il y a moins d’un an, en mai 2017, alors que les Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) du Nord mettaient en place un dispositif pour lutter contre ce renoncement aux soins, le directeur de la CPAM du Hainaut, qui l’expérimentait déjà depuis un an, confiait que parmi les personnes interrogées qui ont reconnu être concernées, plus de 90 % ont avancé une raison financière. En Artois, il a été a constaté que les plus touchées étaient les femmes de 40 à 59 ans, particulièrement celles vivant seules ou avec leurs enfants. L’aide des CPAM n’est pas totalement désintéressée : selon la directrice de la CPAM des Flandres, si cela fragilise leur santé, impacte la vie sociale et professionnelle [...] il faut aussi noter que des dépenses de santé supplémentaires peuvent découler de l’absence de soins. Si l’argent va à l’argent, le manque d’argent va au manque d’argent.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Les établissements psychiatriques en souffrance

Santé par Françoise Lambert

Après un rapport de l’IGAS et des annonces ministérielles qui ne prévoient pas de crédits supplémentaires pour la psychiatrie, FO rappelle deux impératifs insuffisamment pris en compte par les pouvoir publics : la réouverture de lits et l’embauche de personnel.