Dejan Terglav Secrétaire général de la FGTA-FO : « Pourquoi nous devons rester mobilisés jusqu’au bout »

Artisanat Alimentaire magazine n°1 par FGTA-FO

Dejan, en quoi ces élections sont-elles importantes pour la Fédération ?
Elles ne sont pas seulement importantes pour la Fédération, mais pour l’ensemble de l’organisation, puisqu’elles entrent dans le calcul de la représentativité globale. C’est pourquoi elles mobilisent aussi bien la Confédération que les Unions départementales, la Fédération bien sûr et, par ricochet, les syndicats.
C’est un rendez-vous incontournable, qu’il est impératif de ne pas manquer, car dans le cas contraire, cela pourrait avoir des répercutions néfastes pour tout le monde.

Quelles difficultés rencontre-t-on sur le terrain ?
La difficulté majeure, c’est bien la nécessité de mobiliser l’ensemble de l’organisation, puisque ça se passe par département. Cela veut dire que nous devons avoir des listes complètes dans chaque département. Nous avons mis en place une démarche de préparation au niveau national, mais le gros du travail se fait jour après jour au niveau de nos syndicats et des Unions départementales, qui établissent les listes sur le terrain et à qui nous apportons une assistance pratique et financière. Pour le moment, comme le souligne Jocelyne Marmande, cela reste un vrai problème de réunir des listes complètes. Mais il faut persévérer, car si nous n’avons pas un maximum de listes complètes, le calcul de représentativité sera faussé.

Quels moyens la Fédération a-t-elle mis en oeuvre ?
Nous avons mobilisé l’ensemble des forces vives à la Fédération et dans l’ensemble des UD pour que chacun se sente concerné, ce qui n’était pas le cas au départ, et pour que tout le monde comprenne les enjeux. Ça, c’était la première phase. Ensuite, la Fédération va engager des moyens importants, humains et financiers, pour aider les syndicats dans les départements. Des moyens qui se chiffrent à plusieurs dizaines de milliers d’euros ! Et puis nous avons désigné Jocelyne Marmande coordinatrice de ces élections, ce qui devrait considérablement faciliter la tâche.

Y a-t-il déjà des résultats au niveau du recrutement ?
Les dernières remontées que nous avons reçues sont très favorables. Mais nous restons prudents car c’est seulement au dépôt des listes que nous connaîtrons véritablement le résultat de notre travail. Je pense que nous sommes très bien partis, mais tant que les listes ne sont pas complètes, il ne faut surtout pas se relâcher. En quoi ces élections t’importent-elles personnellement ? Elles me tiennent à coeur parce que ce sont les premières élections nationales que je mène, en collaboration avec tous les camarades, bien sûr. J’ai tenu à mettre à la disposition des syndicats et des Unions départementales les moyens de communication que j’ai contribué à déployer dans l’ensemble des secteurs de la FGTA-FO. Je crois que ce sera un moteur essentiel pour faire un bon résultat. Et je fais confiance au sens d’implication de l’ensemble de l’organisation pour gagner ces élections.

Propos recueillis par Olivier Grenot

 Voir en ligne  : Artisanat Alimentaire magazine n°1 [PDF]

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Soutien au personnel de la MSA - Mutualité Sociale Agricole

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière - Section fédérale des Organismes Agricoles
Depuis plusieurs semaines, nous assistons à une crise de la profession agricole dont la production achetée à un prix inférieur aux coûts de production ne permet plus aux agriculteurs de vivre du (...)

8 % des effectifs de la MSA menacés par la nouvelle convention

Négociation par Mathieu Lapprand

Alors que le monde de l’agriculture est en ébullition, les pouvoirs publics exigent toujours plus d’économies pour les caisses du régime agricole. Pour FO, les effectifs des salariés de ces caisses, qui n’ont cessé de fondre ces dernières années, ne peuvent être les seuls sacrifiés au nom de ces (...)