Hold Up sur la Sécu !

Communiqué de FEC FO par Employés et Cadres

Le nouveau gouvernement a décidé de porter un coup mortel contre la Sécurité Sociale en réponse aux injonctions budgétaires de l’Union Européenne.

Des dizaines de milliards de cotisations sociales, propriété des travailleurs, vont être redistribués aux patrons, notamment par l’exonération totale de cotisations sur le Smic, soit 4,5 milliards dès 2015, ainsi que 4,5 milliards d’exonérations sur la cotisation famille dès 2016.

Les actionnaires du CAC 40 se frottent les mains.

Le Président du Medef, Monsieur Pierre Gattaz, applaudit à nouveau : « Les annonces faites par le Premier ministre cet après-midi (8/4/2014) doivent être saluées ».

Le Premier ministre s’en prend à la Sécurité Sociale en asséchant son financement, avec de nouvelles exonérations massives de cotisations sociales.

En annonçant une diminution budgétaire de l’Assurance Maladie à hauteur de 11 milliards, le gouvernement prépare un plan massif de réduction des prestations de la Sécurité Sociale.

Conformément aux demandes du Medef, le gouvernement s’apprête à mettre en concurrence la Sécurité Sociale avec les assurances privées. C’est ce que le Premier ministre appelle, dans son discours de politique générale : « une mise en cohérence et une meilleure lisibilité de notre système de prestations ».

Les familles vont être également touchées par la suppression des cotisations des allocations familiales. Leur fiscalisation ouvre la porte à toutes les régressions au nom de la réduction des dépenses publiques.

FO réitère son opposition au pacte de responsabilité et met en garde le gouvernement : on ne touche pas impunément à la Sécurité Sociale.

Pour la FEC FO, le 18 mars 2014 était un avertissement. Il est nécessaire de poursuivre le combat pour le maintien de la Sécurité Sociale de 1945, menacée de destruction par les pactes de responsabilité et de solidarité.

 Voir en ligne  : FEC FO - Site internet

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Yves Veyrier : « L’Acte syndical »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier

Mouvement des « gilets jaunes » et ses actes successifs, « stylos rouges »… autant de formes d’expressions sociales et de mécontentements qui semblent bousculer, vouloir s’affranchir, ou même rejeter les organisations collectives existantes, dont les syndicats.

Déclaration de politique générale | Première réaction de FO

Emploi et Salaires

Force Ouvrière confirme son opposition au « pacte de responsabilité/solidarité » en réduisant à nouveau les cotisations patronales au niveau du Smic, en allégeant les cotisations patronales d’allocations familiales, le gouvernement fragilise le financement de la Sécurité sociale et fait de l’allègement du coût du travail, logique économique libérale, la priorité de la politique économique.