Portrait

Adrien, 28 ans, infirmier, décrit l’urgence de se syndiquer

, Evelyne Salamero

Recommander cette page

Urgentiste à Strasbourg et pompier volontaire sur son temps libre, Adrien Klee vole aussi depuis peu au secours de l’hôpital.

Infirmier, Adrien Klee, 28 ans, travaille aux urgences et en réanimation au CHU de Strasbourg. Soigner, aider, sauver… il a toujours été passionné par la prise en charge des blessés. D’ailleurs, il est aussi pompier volontaire. Mais aujourd’hui, l’hôpital est lui aussi gravement malade. Adrien s’est donc syndiqué à FO il y a six mois. « Personnellement, je n’ai pas rencontré de gros problèmes pour l’instant. Mais je fais partie d’un pool de remplacement, je tourne sur plusieurs services en difficulté et je vois l’état d’épuisement de mes collègues. »

« Je vois l’épuisement de mes collègues »

Adrien évoque le manque d’effectifs, la multiplication des arrêts maladie et leur non-remplacement, des personnels « complètement abattus », malades de ne « plus pouvoir faire correctement leur travail », un turn-over très élevé. « C’est très tendu. Alors j’ai voulu prendre les devants… d’autant plus qu’on nous promet encore pire avec les plans d’économie et la loi Touraine. » Désormais représentant du personnel au CHSCT, il y dénonce les dégâts causés par la fermeture d’une des cinq colonnes (véhicule + équipage : un ambulancier, un médecin, un infirmier) du Smur (Service mobile d’urgence et de réanimation). Découvrant aussi peu à peu l’activité syndicale interprofessionnelle, Adrien ne regrette « vraiment pas du tout » son nouvel engagement.