Agihold revient sur ses engagements et veut supprimer 150 emplois chez Toupargel !

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

© Benoit DECOUT/REA

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

L’entreprise de commerce de gros Toupargel a été reprise en début d’année par les principaux actionnaires de Grand Frais. Ils s’étaient engagés auprès du Tribunal de commerce de Lyon à conserver tous les emplois pendant une période de deux ans sous peine de verser une amende de 10 000 euros par salarié.

C’est avec stupeur que FO, organisation syndicale majoritaire, a appris aujourd’hui l’intention de la Direction de licencier 150 salariés !

Pour cela, Agihold entend demander au Tribunal de Commerce l’autorisation de revenir sur ses engagements, notamment sur la clause des 10 000 euros de pénalité.

La FGTA-FO et FO Toupargel dénoncent cette requête et ce PSE surprise. FO et ses élus ne donneront en aucun cas leur aval à une telle stratégie et étudient déjà avec leurs experts tous les moyens de s’y opposer et de défendre l’emploi des salariés trompés par Agihold .

 Voir en ligne  : FGTA-FO

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Transfix : les salariés inquiets pour l’avenir du site varois

Emploi et Salaires par Elie Hiesse

A l’issue d’une grève de trois jours, les 330 salariés de l’usine Transfix de La Garde, dans le Var, ont obtenu la révision partielle d’un accord de juin 2017, qui faisait travailler les opérateurs « 39 heures payées 37 ». Mais l’avenir du site spécialisé dans la fabrication de transformateurs électriques reste incertain.

Knorr ferme son usine en Alsace, 261 postes menacés

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

L a sidération passée, c’est la colère qui monte chez les salariés de l’usine Knorr de Duppigheim (Bas-Rhin). Le 25 mars, la maison mère, le groupe Unilever, a annoncé brutalement en CSE sa volonté de fermer ce site de production de soupes. Les 261 emplois sont menacés. Martial Schwartz, délégué FO sur le (...)