Air France - Le Comité confédéral national FO apporte son soutien

Solidarité

Le comité confédéral national FO, qui réunit deux fois par an les responsables des Unions départementales et des Fédérations nationales, pour débattre des analyses, revendications et actions de la confédération, a voté le 8 octobre, une motion de soutien aux syndicats et militants FO d’Air France.

Motion du CCN de Force Ouvrière
Soutien aux syndicats FO d’Air France

Aujourd’hui, le transport aérien en Europe est confronté à une nouvelle crise majeure consécutive à la libéralisation et à la déréglementation. Elle a déjà provoqué la fermeture de compagnies aériennes et la perte de milliers d’emplois. Dans ce cadre Air-France connait son énième plan social après avoir subi 14 000 suppressions d’emploi.

Le choix des syndicats FO d’Air-France, SG-FO-AF et SNPNC-FO, de combattre tout nouveau licenciement est légitime.

Le CCN de la CGT Force Ouvrière leur apporte tout son soutien dans leurs actions pour s’opposer aux 2 900 licenciements et dénonce toute provocation ou manipulation visant à criminaliser leurs actions, leurs militantes et leurs militants.

Adoptée à l’unanimité - Paris, le 8 octobre 2015

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Pour une réforme d’assurance chômage qui améliore les droits !

Communiqué commun de la CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO

La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés depuis de longs mois préoccupe nombre de travailleuses et travailleurs. Les conséquences de l’épidémie sont dans toutes les têtes et nombre d’incertitudes demeurent sur le plan sanitaire, économique et social.

Plus de justice fiscale pour plus de justice sociale

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Nathalie Homand, Secteur Economie et Fiscalité, Secteur Europe - International

Sept ans après le scandale des accords fiscaux avantageux consentis par le Luxembourg à plusieurs multinationales (« Luxleaks »), un article du journal Le Monde révèle que « près de la moitié des entreprises commerciales enregistrées dans le pays sont de pures holdings financières, des sociétés offshore totalisant pas moins de 6 500 milliards d’euros d’actifs » dont des entreprises du CAC 40 et grandes fortunes.