Airbus Group : Il faut garder un pilote industriel dans l’avion

Aéronautique par Métaux

© Gilles ROLLE/REA

Communiqué de FO Métaux

L’avenir des dirigeants d’Airbus pourrait être discuté lors du conseil d’administration de ce jour.

Alors que le groupe Airbus est secoué par des affaires de corruption présumées, les médias évoquent un éventuel remplacement des principaux dirigeants du groupe.

Un tel acharnement et de telles décisions ne peuvent que fragiliser le groupe Airbus alors que les salariés s’investissent chaque jour pour honorer, dans les délais, la livraison des différents produits réalisés, et ne feraient que le jeu des concurrents d’Airbus, notamment américains.

FO Métaux, première organisation syndicale du groupe, alerte le gouvernement sur les conséquences d’une déstabilisation du groupe Airbus. Entreprise stratégique pour la France et l’Europe, ce groupe est une industrie clé pour l’économie française avec un important carnet de commandes et des embauches régulières avec des milliers d’emplois qui ne doivent pas être remis en cause.

Les États actionnaires doivent défendre cette industrie au regard de ce que font les États-Unis d’Amérique pour leur propre secteur aéronautique.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Un mariage de raison

Lanceurs civils européens par Métaux

La Fédération FO Métallurgie prend acte du rapprochement, sous forme de Joint venture, des activités lanceurs civils des sociétés Airbus Defense & Space Astrium et Safran.

Bâtiment, chimie, métallurgie… L’intérêt financier ne doit pas passer avant la santé

Coronavirus / Covid19 par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

Alors que l’Italie a franchi un cap supplémentaire pour endiguer la propagation du Coronavirus en décidant le 23 mars l’arrêt de toute production qui ne serait pas « strictement nécessaire, cruciale et indispensable afin de garantir les biens et services essentiels », le gouvernement français semble décidé, lui, à faire tourner l’économie française le plus possible… Coûte que coûte ?