Ascoval : l’horizon se dégage

Emploi et Salaires par Métaux

Réaction des salaries après l’annonce de la reprise de l’aciérie par Altifort. © Franck CRUSIAUX/REA

Communiqué de FO Métaux

FO Métaux a pris acte de la reprise effective par le groupe franco-belge Altifort du site d’Ascoval basé à Saint-Saulve (59).

Les politiques, alertés par FO Métaux depuis janvier 2017, dans l’intérêt de l’industrie, se sont impliqués. En effet, le plan de financement partagé entre la région des Hauts-de-France, la communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole et l’État, s’élève à 152 millions d’euros. Il devrait permettre la relance de l’activité d’Ascoval et assurer la pérennité du site.

La Fédération FO de la Métallurgie n’a cessé d’expliquer que l’aciérie qui avait été modernisée avait un vrai avenir industriel notamment au regard des savoir-faire de ses salariés.

Bien que l’horizon d’Ascoval semble s’éclaircir, FO Métaux restera vigilante sur la stratégie industrielle et sur la politique sociale qui seront conduites par le groupe Altifort.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Ascoval Saint-Saulve : les 270 emplois toujours pas sécurisés

Métallurgie par Elie Hiesse

Sur le papier, c’est une bonne nouvelle pour les 270 salariés de l’aciérie électrique Ascoval de Saint-Saulve (Nord) qui tourne au ralenti depuis sa reprise le 2 mai par le sidérurgiste British Steel. Le 25 novembre, le ministre de l’Economie Bruno Lemaire en déplacement sur le site a annoncé l’importante commande passée par l’usine British Steel d’Hayange (Moselle).

FO signe l’accord salarial chez Renault

Emploi et Salaires par Métaux

Communiqué de FO Métaux - FO signe l’accord salarial 2016 chez Renault. Cet accord est le résultat de nos revendications lors des négociations annuelles au cours desquelles FO a obtenu :

Crise sanitaire : FO Métaux signe le texte paritaire de la Métallurgie pour protéger l’industrie et ses emplois

Communiqué de FO Métaux par Métaux

La période de « déconfinement » vient de débuter et avec elle son cortège de questions sur le monde d’après, notamment celles sur la politique industrielle française avec les conséquences et les risques pesant sur l’emploi du fait de la crise sanitaire. Pour FO Métaux, le dialogue social constitue encore et toujours l’outil de référence et d’efficacité pour faire face à ces enjeux et préserver les emplois et l’industrie.