Attribution des cartes européennes de stationnement et des cartes d’invalidité

Personnes en grande perte d’autonomie par Union Confédérale des Retraités-FO

La Lettre de l’UCR-FO n°94

La carte européenne de stationnement et la carte d’invalidité permettent à leurs détenteurs de faciliter leurs déplacements.

Leur attribution est, à compter du 1er mars 2016, automatique pour les personnes avec les niveaux de perte d’autonomie les plus importants, c’est-à-dire celles évaluées en GIR 1 ou en GIR 2. La demande peut désormais se faire directement par le biais du formulaire de demande d’APA.

Ces cartes sont gratuites.

La carte européenne de stationnement (attribuée par le préfet) permet à son détenteur de se garer sur les places réservées aux personnes handicapées, qu’il soit lui-même au volant de sa voiture ou bien véhiculé par quelqu’un d’autre.

La carte d’invalidité (attribuée par le directeur de la maison départementale des personnes handicapées) permet notamment à son titulaire et à la personne qui l’accompagne :

 d’obtenir une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun et dans les salles d’attente, dans les établissements et les manifestations accueillant du public et dans les files d’attente ;

 de bénéficier de réductions accordées, sous certaines conditions, dans les transports (RATP, SNCF, Air France) ;

 de bénéficier, sous réserves de certaines conditions, d’avantages fiscaux.

Sur le même sujet

Développer l’emploi des travailleurs handicapés

Protection Sociale par Françoise Lambert

Près de 88 000 personnes handicapées ont accédé à un emploi ou conservé un emploi dans le secteur privé en 2016 avec l’aide de l’Agefiph (Association pour la gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées).

Handicap : après les belles annonces, FO attend des actes

Fédération FO Métaux par Métaux

FO se réjouit de l’annonce de la Première ministre Elisabeth Borne sur la déconjugalisation de l’AAH (Allocation Adulte et Handicapé) ainsi que d’autres mesures en faveur du handicap présentées lors de son discours de politique générale le 6 juillet 2022, devant l’Assemblée nationale.