Attribution des cartes européennes de stationnement et des cartes d’invalidité

Personnes en grande perte d’autonomie par Union Confédérale des Retraités-FO

La Lettre de l’UCR-FO n°94

La carte européenne de stationnement et la carte d’invalidité permettent à leurs détenteurs de faciliter leurs déplacements.

Leur attribution est, à compter du 1er mars 2016, automatique pour les personnes avec les niveaux de perte d’autonomie les plus importants, c’est-à-dire celles évaluées en GIR 1 ou en GIR 2. La demande peut désormais se faire directement par le biais du formulaire de demande d’APA.

Ces cartes sont gratuites.

La carte européenne de stationnement (attribuée par le préfet) permet à son détenteur de se garer sur les places réservées aux personnes handicapées, qu’il soit lui-même au volant de sa voiture ou bien véhiculé par quelqu’un d’autre.

La carte d’invalidité (attribuée par le directeur de la maison départementale des personnes handicapées) permet notamment à son titulaire et à la personne qui l’accompagne :

 d’obtenir une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun et dans les salles d’attente, dans les établissements et les manifestations accueillant du public et dans les files d’attente ;

 de bénéficier de réductions accordées, sous certaines conditions, dans les transports (RATP, SNCF, Air France) ;

 de bénéficier, sous réserves de certaines conditions, d’avantages fiscaux.

Sur le même sujet

L’égalité femme-homme ? Virée !

Liberation - jeudi 21 mai 2015 | Tribune

Par un groupe de femmes syndicalistes. Nous, femmes syndicalistes, faisons front commun car l’heure est grave : nous sommes en passe d’être dépossédées des outils que nous mobilisons pour lutter contre les inégalités salariales et professionnelles entre les femmes et les hommes en entreprise. Nous le savons, ces dernières stagnent à un niveau très élevé en dépit de l’épais corpus législatif et réglementaire enrichi au fil des décennies.

Conférence Nationale du Handicap (CNH) du 11 février 2020

Communiqué de FO par Yves Veyrier, Anne Baltazar

Quinze ans après la loi du 11 février 2005, la Conférence Nationale du Handicap (CNH) de ce jour a fait le point sur l’ensemble des thématiques et problématiques relatives aux personnes en situation de handicap (école, qualification, emploi, retraite, accessibilité, départs en Belgique, logement, parentalité, innovation, compensation, démarches, accompagnement…). Plusieurs annonces ont été faites par le Président de la République.