Coronavirus - Faire valoir les intérêts particuliers des travailleurs !

Communiqué de la FEETS par FEETS FO

© François HENRY/REA

Communiqué de FEETS-FO

Les salariés comme l’ensemble de la population sont confrontés à la crise sanitaire. Des mesures d’ordre public sont prises afin de préserver les individus mettant à jour les contradictions de nos systèmes et les méfaits de la mondialisation de la production. Celles et ceux en responsabilité ont à prendre leurs responsabilités, il ne nous appartient pas de définir l’ordre public. La FEETS FO est et sera vigilante à la préservation des libertés fondamentales.

Par contre, la FEETS FO, compétente pour les secteurs publics et privés de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services, secteurs confrontés directement à l’impact de la crise, considère que les salariés doivent dans ce contexte bénéficier de toutes les mesures de protection dans le cadre de leur activité notamment dans les transports et les services (nettoyage-propreté, prévention-sécurité). Il serait inadmissible que les comités de direction des entreprises de ces secteurs se préservent en limitant leur déplacement et que dans le même temps, les employés soient tenus d’agir sans mesures de protections particulières.

Au-delà, les profits enregistrés dans de nombreuses entreprises par les actionnaires ces dernières années doivent permettre, en dehors des mesures publiques, de maintenir la rémunération des salariés en cas de baisse d’activité.

La FEETS FO invite toutes ses militantes et tous ses militants à faire valoir les intérêts particuliers de celles et ceux qui les ont mandatés : les salariés.

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Yves Veyrier : « Adhérents et militants FO, fiers et engagés pour la sécurité et la santé de toutes et tous »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier

Cet édito est une adresse du secrétaire général, au nom du Bureau confédéral, à l’intention de tous les adhérents, militants et responsables de syndicats, Unions départementales, Fédérations de branches d’activité FO, confrontés, avec l’ensemble de la population, à la grave crise sanitaire générée par la pandémie de Coronavirus (Covid-19).

Le désaccord : entreprises de propreté

Entre Militants

FO a refusé la proposition de la fédération patronale des entreprises de propreté d’une hausse salariale de 0,6 % pour 2016, soit deux fois moins qu’en 2015, au prétexte de la faiblesse de l’inflation. La Fédération FO de l’Équipement et des Services (FEETS FO) rappelle que les plus de 450 000 salariés du (...)