Actualité

Dernier round pour la négociation sur le dialogue social

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Marie-Alice Medeuf-Andrieu, Secrétaire confédérale chargée de la négociation collective et la délégation FO devant le siège du Medef. @Clarisse Josselin / FO Hebdo

Les séances conclusives de la négociation entre syndicats et patronat sur l’amélioration du dialogue social auront lieu les 15 et 16 janvier au siège du Medef. FO n’acceptera pas de fusion des IRP et exigera la représentation de tous les salariés.

« Nous avançons dans un état d’esprit serein et confiant quant à notre détermination à défendre les intérêts de tous les salariés », déclare Marie-Alice Medeuf-Andrieu, chef de la délégation FO pour la négociation interprofessionnelle sur la modernisation du dialogue social dans l’entreprise.

Une loi avant l’été

« Nous allons voir ce que propose le patronat et rappeler une nouvelle fois nos positions », ajoute Marie-Alice Medeuf-Andrieu. FO s’opposera à la fusion des instances représentatives du personnel voulue par le Medef et à toute remise en cause du CHSCT.

Autre « point essentiel », la Confédération veut instaurer une représentation de tous les salariés, dans les très petites entreprises et pour ceux qui en sont dépourvus de fait.

FO est en revanche prête à négocier sur les droits et moyens de l’information-consultation, pour une plus grande cohérence, mais « à droits constants ». Elle a aussi fait des propositions pour structurer les institutions représentatives du personnel (IRP).

Accord ou non, le gouvernement reste déterminé à légiférer sur la question dans un texte qui sera rédigé avant l’été par le ministre du Travail François Rebsamen.