Du nouveau sur le permis de conduire

Consommation par AFOC

© HAMILTON/REA

3 nouvelles mesures concernant le permis de conduire viennent d’entrer en vigueur.

Permis à 17 ans : Les jeunes qui suivent la conduite accompagnée (apprentissage anticipé de la conduite) peuvent désormais passer l’épreuve pratique du permis de conduire dès 17 ans. Attention, néanmoins, pour pouvoir conduire sans accompagnateur, il faut toujours attendre l’âge de 18 ans.

Simulateur : Par ailleurs, dans le cadre des heures de formation obligatoire, 10 heures (contre 5 heures auparavant) peuvent dorénavant être effectuées sur simulateur. La conduite sur simulateur doit notamment permettre de mieux appréhender la conduite en toutes circonstances (neige, verglas...).

Boîte automatique : Enfin, le permis obtenu sur boîte automatique peut être transformé en permis classique (avec boîte de vitesse manuelle) dans un délai réduit de 3 mois (contre 6 mois auparavant). Toutefois, les personnes qui voudront changer leur permis seront dans l’obligation d’effectuer 7 heures de formation supplémentaire en auto-école.

Textes de référence : Arrêté du 16 juillet 2019 modifiant l’arrêté du 20 avril 2012 fixant les conditions d’établissement, de délivrance et de validité du permis de conduire.

 Voir en ligne  : AFOC

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

L’examen du code de la route bientôt payant ?

Permis de conduire par  Valérie Forgeront

Le projet intitulé « Priorité jeunesse » constitue une « programmation incontestable de la privatisation du système dans son intégralité », s’inquiète le Syndicat national FO des inspecteurs, ca­dres et administratifs du permis de conduire et de la sécurité routière (SNICA FO) à propos du projet de réforme du (...)

Permis de conduire : les inspecteurs lèvent le pied

Agression par  Valérie Forgeront

Il n’y avait pas d’examens du permis de conduire aujourd’hui à Paris et en partie dans les Yvelines. Suite à l’agression d’un inspecteur vendredi sur le centre de Vélizy-Villacoublay, quatorze des quinze inspecteurs parisiens ont exercé ce jour leur droit de retrait, quatre inspecteurs basés dans les Yvelines ont refusé aussi de faire passer des examens.