Échec du rachat de Bouygues Telecom par Altice Numericable

Toute l’actualité par  Mathieu Lapprand

Le conseil d’administration de Bouygues Telecom a rejeté à l’unanimité la proposition de rachat pour 10 milliards d’euros. Avec cette offre, la troisième, l’endettement d’Altice, maison mère du groupe Numericable-SFR, présidée par Patrick Drahi, serait passé de 30 à 40 milliards d’euros. La charge de sa dette, c’est-à-dire le poids des intérêts à eux seuls, représenterait déjà 1,8 millliard d’euros selon des analystes cités par BFM. Ce rachat avait donc tout d’une bonne opération financière, mais il présentait un risque important pour les emplois des deux opérateurs ainsi fusionnés. 

 Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Philippe Charry, nouveau secrétaire général de FO Com : « La seule issue est de défendre le service public et de le rétablir là où il a disparu »

Congrès de Fédération par Evelyne Salamero

FO hebdo : tu viens d’être élu Secrétaire Général de la Fédération FO Com. Peux-tu te présenter et rappeler ton parcours syndical ? Philippe Charry : Je suis syndiqué depuis mon entrée aux PTT en 1978, je suis issu du terrain. Mon arrivée à la Fédération en 2010 m’a permis de me familiariser avec les (...)

Feuilleton Bouygues-Orange : un mariage sur le fil

Télécommunications par Evelyne Salamero

Annoncé début janvier et prévu à l’origine pour la mi-février, le rachat de Bouygues Telecom par Orange n’est toujours pas finalisé et rien ne transparaît vraiment des négociations en cours. Face aux risques de casse sociale, la fédération FO Com est sur le qui-vive.
En contrepartie du rachat de sa (...)