Elections Fonction publique du 6 décembre 2018

Elections Comités techniques d’établissements dans l’hospitalière : FO en progression le 6 décembre 2018 !

, Services publics et de Santé

Recommander cette page

Nous sommes la deuxième organisation avec plus 1% ! C’est la victoire de tous nos syndicats et de l’ensemble de nos militants.

Comparatif 2014 - 2018

ORGANISATIONS SYNDICALES 2018 2014
FO 24,8 % (2e) + 1 % 23,8 % (3e)
CGT 31,4 % (1er) – 0, 3 % 31,7 % (1er )
CFDT 24,2 % (3e) – 0,7 % 24,9 % (2e)
SUD 8,4 % (4e) – 0,1 % 8,5 % (4e)
UNSA 4,7 % (5e) + 0,4 % 4,3 % (5e)
Malgré toutes les tentatives de déstabilisation rencontrées par notre organisation syndicale ces dernières semaines, la meilleure réponse vient d’être donnée par les personnels de nos établissements !

La progression de FO dans la plupart des départements à une signification précise, le soutien aux positions et initiatives prises ces derniers mois, pour s’opposer aux GHT, aux plans d’économies, tout comme le rejet des suppressions de postes, des fermetures de lits et services qui sont imposés à tous les établissements par le gouvernement via ses ARS.

Compte tenu de l’exaspération profonde contre l’aggravation des conditions de travail, contre les mesures de blocage du point d’indice des salariés et d’allongement des carrières causés par PPCR, ou encore l’augmentation de la CSG, de nombreux hospitaliers ont fait le choix d’une organisation syndicale qui organise la résistance en refusant l’accompagnement des contre-réformes du gouvernement et du ministère de la Santé. Tous ces éléments étant, eux aussi, au centre des revendications des gilets jaunes qui s’expriment sur les blocages auxquels se joignent de nombreux hospitaliers.

Ces résultats confirment la justesse de l’orientation de la Fédération FO qui a organisé la conférence nationale contre les GHT et le refus de siéger dans les conférences territoriales de dialogue social (CDTS) en octobre 2016, suivi de la grève du 8 novembre 2016 contre la loi Touraine, puis la manifestation nationale à Paris le 7 mars 2018. Enfin, la conférence de défense des Ehpad pour les revendications, a débouché sur l’appel à la grève nationale unitaire du 30 janvier 2018. La dernière initiative fédérale en date a permis d’organiser, le 15 novembre 2018, des délégations en direction des ARS pour porter les revendications aux ARS et exiger des réponses.

Dans plusieurs centaines d’Ehpad, FO est en première position, ce qui est à mettre au compte de la bagarre pour le renforcement des effectifs et la place occupée dans la grève du 30 janvier initiée par notre organisation à la suite de la conférence du 24 novembre 2016.

Dans les CHU, FO est premier avec des progressions spectaculaires : à Marseille (+ 8%), Caen, Angers, (+ 20,07 %) Strasbourg (+ 15 %), Amiens (+ 10 %), Bordeaux, Montpellier, Nîmes, Clermont-Ferrand Fort-de-France en Martinique. FO est second au CHU de Lille, aux Hospices Civils de Lyon, au CHU de la Réunion, avec là aussi des progressions très importantes, ainsi qu’à Limoges.

Dans les établissements psychiatriques, FO arrive en tête notamment à Sarreguemines, Sainte-Gemmes sur Loire, au Vinatier, à la Candélie, à Charles Perrens.

Dans plusieurs dizaines de Centres Hospitaliers, Force Ouvrière devient la première organisation où augmente sa 1re place, comme au CH du Mans (+ 8%), au CH de Laval (+ 31%), au CHD de la Roche/Yon (+ 9%), à St Nazaire (+ 8%), Carcassonne (+ 5 %), à Montluçon, à chartres, à Béziers, à Saint- Omer, etc, etc.....

En conclusion : Ces résultats sont un encouragement pour poursuivre le renforcement de nos implantations et pour la construction du rapport de force afin de débloquer le point d’indice et d’augmenter les effectifs. En nous appuyant sur cette progression significative, la fédération s’adresse à tous ses syndicats pour réunir les agents en assemblées générales afin d’exprimer les revendications.

La défense de l’hôpital public, des établissements médico-sociaux, de nos emplois, de nos statuts, de nos salaires, de notre retraite, pose la question de l’organisation de la mobilisation et de la grève pour gagner sur nos revendications.

Cette seconde place dans la Fonction Publique Hospitalière nous donne encore plus de responsabilité, nous sommes prêts avec l’ensemble de nos syndicats à relever ces défis.

A propos de cet article

En complément

Le Dossier de L’inFO militante : Pour le service public le vote FO
Le Dossier de L’inFO militante  : Fonction publique : les raisons de la colère
Le Dossier de L’inFO militante : Plan santé : coups de scalpel dans des hôpitaux exsangues
Le Dossier de L’inFO militante  : Pour le service public le vote FO

Les Cahiers de L’UIAFP

Union interfédérale des agents de la Fonction publique Force Ouvrière

PPCR et les attaché(e)s
Encadrement supérieur

 


Rémunérations
La retraite des agents publics