Elle milite pour la reconnaissance du statut de cadre à la Sécurité sociale

Portrait par Françoise Lambert

Dominique Poumier, 58 ans, est manager stratégique à la Caisse d’allocations familiales du Val-de-Marne. Elle milite au sein du Syndicat national FO des cadres des organismes sociaux (SNFOCOS FO).

Entrée à la Sécurité sociale en 1977 grâce à une formation interne de technicien-conseil, Dominique Poumier a fait du chemin depuis. Professionnellement et syndicalement. En 1997, elle passe un concours pour accéder à la formation de cadre de la Sécu. Après onze mois de formation en alternance, on lui propose de gérer, à Thiais, une agence dépendant de la Caisse d’allocations familiales de Créteil.

2010
C’est l’année depuis laquelle les salaires n’ont pas été augmentés à la Sécurité sociale.

Sympathisante FO depuis longtemps, c’est à ce moment que Dominique prend sa carte et des responsabilités syndicales. Parce que je trouvais que les cadres n’étaient pas suffisamment représentés, explique-t-elle. Professionnellement, après avoir mené avec succès une expérimentation sur des espaces d’accueil pour les familles, de 2003 à 2008, elle sera ensuite sollicitée pour prendre en charge un nouveau service, celui des relations entre la CAF et les partenaires institutionnels sur les aides au logement, les minima sociaux et le handicap. Puis elle sera rattachée en 2013 à la direction des ressources humaines, responsable des formations des gestionnaires-conseils.

La nécessité d’une nouvelle grille de classification pour les cadres

Son parcours syndical au sein du SNFOCOS FO s’est lui aussi étoffé de nouvelles responsabilités au fil des années. Syndicaliste à temps plein depuis 2015, Dominique œuvre pour la reconnaissance du statut de cadre au sein de la Sécu et pour l’élaboration d’une nouvelle grille de classification. 

Françoise Lambert Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Sécurité sociale : les CAF se rebiffent

Service Public par Françoise Lambert

Les salariés des Caisses d’allocations familiales seront en grève mardi prochain, le 22 novembre, pour protester contre les suppressions d’emploi, les restructurations et la multiplication des contrats précaires.

Résolution Comité confédéral national des 3 et 4 novembre 2021 – adoptée à l’unanimité

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 3 et 4 novembre 2021, le CCN rappelle l’indépendance de la CGT-FO à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques et religieuses. Il réaffirme son attachement à la Charte d’Amiens et d’une façon générale, son indéfectible opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical. Le syndicalisme ne doit pas lier son destin à celui de l’État, rappelant ainsi le préambule des statuts de la CGT-FO.

Les pieds sur terre

Portrait par Françoise Lambert

Bruno Gasparini, 45 ans, est secrétaire national au Syndicat national FO des cadres des organismes sociaux (SNFOCOS) depuis 2011 et membre du conseil national de FO Cadres depuis 2013. Il a souhaité conserver son mandat de délégué syndical à la Caisse d’allocations familiales de Marseille.
« Le (...)