Congrès d’UD

Eric Bellouni, nouveau secrétaire général offensif dans le Tarn

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Le XXVIIIe congrès de l’union départementale du Tarn s’est tenu le 27 mars à Carmaux, avec 250 participants, sous la présidence de Jean-Claude Mailly.

Le mandat d’Eric Bellouni, élu nouveau secrétaire général de l’Union départementale du Tarn à l’unanimité des congressistes, démarre sous le signe de la défense de l’emploi et de la lutte contre l’austérité.

JPEG - 10.9 ko
Eric Bellouni

Dès le lendemain de son élection, cet agent de la Caisse d’allocations familiales, âgé de 46 ans et militant à FO depuis 20 ans, a battu le pavé avec 1 500 salariés des laboratoires Pierre Fabre. Une manifestation était organisée à Castres à l’appel de FO pour protester contre un PSE supprimant 600 emplois.

« Fabre est l’un des plus gros employeurs du département, explique-t-il. Avec tous les sous-traitants, il fait vivre la région de Castres. Ce plan social aura un impact important. C’est le gros dossier sur le feu. » L’autre priorité pour le nouvel exécutif, rajeuni et féminisé, sera d’organiser la manifestation du 9 avril contre l’austérité, à Albi.

Dans le département, « la situation économique est plus qu’alarmante », rappelle dans son rapport d’activité le secrétaire général sortant Hubert Ait-Larbi, qui fait valoir ses droits à la retraite. Il appelle les militants à « résister et revendiquer ».

« À chaque mobilisation, les salariés ont obtenu des résultats »

En trois ans, 10 000 emplois ont été supprimés dans le privé, à quoi s’ajoutent les effets de la MAP sur l’emploi dans le public et la réorganisation des organismes sociaux. Le taux de chômage a augmenté de 20%. Il était l’an dernier à 11,1%, pour une moyenne nationale à 9,9%.

« Plus d’une centaine d’entreprises de toutes tailles sont en difficulté depuis 6 mois, ajoute-t-il. Dans ce contexte, maintenir et développer l’activité et la présence syndicale est essentiel pour défendre les salariés. »

Lors des trois dernières années, plusieurs manifestations ont été organisées et « à chaque mobilisation, les salariés ont obtenu des résultats », souligne Hubert Ait-Larbi. Les militants ont aussi défilé pour défendre les retraites ou dénoncer l’ANI de 2013 et le pacte de responsabilité en 2014. Par ailleurs, l’union départementale a été à l’origine d’un accord avec l’ensemble des acteurs du Tarn pour rendre le travail du dimanche exceptionnel.

Grâce au travail de terrain, FO, deuxième organisation syndicale du département, est en progression. Elle a amélioré ses résultats dans la fonction publique, à l’hôpital de Castres, à Pôle emploi, à la MSA… Le nombre d’adhérents isolés, salariés des TPE, augmente également et de nouveaux syndicats se créent dans le public comme le privé.

« Dans le contexte des politiques successives d’austérité, nous avons su rester sur nos positions de syndicat libre et indépendant, et nous avons tenu nos positions, poursuit Eric Bellouni, qui va faire du développement sa priorité. On peut encore progresser dans beaucoup de secteurs, on va mettre le paquet avec tous les camarades. »

Voir en ligne : Site internet de l’UD FO du Tarn

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.