Communiqué de FO

Exit tax : par ici la sortie !

, Nathalie Homand

Recommander cette page

Après la suppression de l’ISF, la fin de la taxation de 3% sur les dividendes, le plafonnement de la taxation sur le capital, ou la suppression de la taxe sur les salaires élevés, c’est au tour de la suppression de l’« Exit tax » !

Cette mesure, annoncée par le Président de la République, serait mortifère pour les finances et les politiques publiques et sociales. Elle irait totalement à rebours de ce qu’il convient de faire en matière de lutte contre l’évasion fiscale (qui atteint déjà 80 milliards d’euros par an).

Force Ouvrière dénonce cette suppression qui n’a pour finalité que de favoriser, à nouveau, les 10% « premiers de cordées », avec 800 millions de redistribution en moins pour les 90% « derniers de corvée ». Ce n’est plus la théorie du ruissellement, c’est de l’évaporation !

A propos de cet article

Sur l’auteur

Nathalie Homand

DEPARTEMENT DE L’ECONOMIE ET DU SERVICE PUBLIC


Economie
- Conjoncture économique
- Consommation & AFOC
- Investissement
- Fiscalité
Lutte contre les inégalités, l’exclusion et la pauvreté
Politiques et filières industrielles et services
Réforme de l’État et décentralisation
Service Public et suivi des politiques publiques

- Collectivités territoriales
- Culture, Education et Formation professionnelle des adultes (AFPA)
- Politiques régaliennes : Police, Justice & Armée
- Politiques d’aménagement durable du territoire dont l’Agriculture et le Logement
- Politiques de Santé publique
Au titre de l’Organisation : Actions, Mobilisations et gestion du matériel de propagande


Envoyer un message à Nathalie Homand

Sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Agenda

Tous les événements à venir

  • Du 25 mai à 10h45 au 28 mai à 10h50

    L’AFOC sur France 3
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Lundi 28 mai de 08h10 à 08h15

    L’AFOC sur France Ô
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Lundi 28 mai de 19h30 à 20h00

    LCI
    Pascal Pavageau sera l’invité de David Pujadas

Éphéméride

26 mai 1904

Une étrange tentation de corruption
Que se passa-t-il exactement ? Des entrepreneurs et arçonniers offrirent 50 000 francs à Manot, secrétaire général du syndicat international des dockers pour organiser inopinément une grève de la corporation sur les quais de Marseille. Surpris par une telle sollicitation intempestive de la part des (...)

Que se passa-t-il exactement ? Des entrepreneurs et arçonniers offrirent 50 000 francs à Manot, secrétaire général du syndicat international des dockers pour organiser inopinément une grève de la corporation sur les quais de Marseille. Surpris par une telle sollicitation intempestive de la part des patrons, Manot, comprit aussitôt la provocation suspecte. Toutefois, il accepta les 50.000 francs qu’il versa aussitôt à la caisse du syndicat. Les entrepreneurs provocateurs n’eurent pas la grève qui camouflait, en vérité, un marchandage.
En revanche, le procureur de la République ouvrit une information judiciaire contre « les auteurs de la corruption qui furent poursuivis pour avoir à l’aide de manœuvres frauduleuses, tentés d’amener une cessation concertée du travail sur les quais de Marseille ».
Démasqués, les entrepreneurs coupables de corruption, décidèrent cyniquement d’attaquer Manot en diffamation !