Grand débat national : « Arrêter le train, avant le déraillement » !

Service Public par FEETS FO

© HAMILTON/REA

Communiqué de la Fédération Force Ouvrière de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services

Le Chef de l’État, Emmanuel Macron, a décidé d’initier un grand débat encadré par ses soins via ceux et celles qu’il a choisi, hier une sélection de certains élus, demain avec les uns ou avec les autres.

Il n’est pas dans l’attribution de notre organisation, syndicat libre et indépendant, en charge des intérêts matériels et moraux des travailleurs, de leur dicter leurs choix en leur qualité de citoyens. Aucune confusion n’est possible où à risquer de dénaturer l’objectif et les moyens de notre fédération et d’y perdre notre indépendance.

Par contre, les questions mises en débat ne peuvent nous laisser muets en fonction des intérêts de ceux et de celles que nous représentons, salariés du secteur privé ou agent de l’État. De même, nous ne nous arrêterons pas aux mots ou maux de communication d’un Chef de l’État voulant être maître en la matière, au risque de regarder le doigt alors qu’il pointe la lune.

Par contre, faire d’un préalable le choix des services publics à supprimer n’est pas acceptable car c’est délibérément s’attaquer à la richesse de ceux qui n’en ont pas donc les travailleurs de plus en plus pauvres.

De même poser la question de l’immigration donc stigmatiser les uns n’est pas acceptable. De tout temps, la bourgeoisie, le patronat a tenté d’opposer les travailleurs entre eux. De tout temps, ils ont voulu organiser l’immigration légale ou illégale pour le seul besoin de l’appareil de production privilégiant la libre circulation des marchandises et du capital et refusant la libre circulation des individus hormis les plus riches. Conscients que la solidarité est un combat, nous refusons tout facteur de division donc la stigmatisation d’aucuns.

Enfin, viscéralement attachés à la laïcité et à la loi de 1905 car facteur d’unité, nous ne pouvons pas oublier que celui qui souhaite aujourd’hui redéfinir la laïcité a confié à un Prince de l’Eglise le soin de redéfinir le rôle de l’entreprise et qu’il déclarait aussi Réparer le lien entre l’Église et l’État.

Pour la FEETS FO, il faut arrêter le train du grand débat !

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Fonction publique : la mobilisation ne faiblit pas

Service Public par Valérie Forgeront

Forts de la réussite de la grève du 26 janvier et afin de peser sur la négociation salariale prévue en février, les fonctionnaires examinent les modalités syndicales de nouvelles actions.
Des taux de grévistes atteignant 30 à 50 % dans certains secteurs (enseignement, finances…), une centaine de (...)

Régions : les agents passent aux actions

Réforme territoriale par Valérie Forgeront

Les réorganisations internes des grandes régions crées au 1er janvier 2016 dans le cadre de la réforme territoriale ne se déroulent pas dans l’allégresse pour les agents, lesquels craignent que leurs acquis antérieurs soient menacés. En Bourgogne-Franche-Comté ainsi que dans l’immense région Nouvelle-Aquitaine, l’heure est aux rassemblements et aux grèves à l’appel de FO notamment.