Grande manifestation nationale pour l’abrogation de la réforme du collège

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero


F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 (flickr.com/force-ouvriere)

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants, dont au moins 7 000 sous les banderoles de FO, ont défilé à Paris ce 10 octobre pour l’abrogation de la réforme du collège. Pas moins de 14 organisations syndicales de l’enseignement avaient appelé à cette manifestation nationale. De nombreux parents, souvent avec leurs enfants , étaient présents dans le cortège. Plusieurs unions départementales et fédérations FO étaient représentées et Pascal Pavageau, secrétaire confédéral FO est venu saluer les manifestants.

« Nous sommes ici avec le soutien de la confédération Force Ouvrière, de dizaines d’unions départementales et fédérations Force Ouvrière qui ont appelé les salariés, qui sont aussi des parents d’élèves, à se joindre à cette manifestation » a déclaré Jacques Paris, secrétaire général du syndicat FO des lycées et collèges, à la fin de la manifestation.

F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

« Il n’y aurait plus de programmes nationaux comme il n’y aurait plus de code du travail »

S’adressant à la foule des manifestants, en tête du cortège FO, il a notamment souligné : « Nous refusons une contre-réforme qui ampute les enseignements disciplinaires, programme la mort du latin et du grec, des classes européennes et bilangues, institue l’inégalité, la différence et la concurrence entre les 5 000 collèges de ce pays. Il veulent qu’il y ait des programmes différents d’un établissement à l’autre, comme il y aurait un code du travail différent d’une entreprise à l’autre. Au terme de cette logique, il n’y aurait plus de programmes nationaux, comme il n’y aurait plus de code du travail. Nous manifestons pour défendre l’école de la République, qui permet d’apprendre, de comprendre, et donc de se défendre, l’école qui permet d’assurer l’égalité des droits de tous dans l’accès à l’instruction, l’école qui permet d’obtenir un diplôme national reconnu dans les conventions collectives et les statuts. Nous manifestons parce que c’est l’avenir des enfants qui est en jeu. »

F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

L’intersyndicale doit se réunir dès lundi 12 octobre pour discuter de la suite à donner à la mobilisation.

Pour FO, l’heure est à la grève jusqu’à l’abrogation de la réforme, comme l’ont scandé avec force les manifestants.

« Nous vous appelons à vous adresser aux parents d’élèves, à multiplier les assemblées communes, motions, pétitions communes pour exiger que cette réforme disparaisse.

Nous vous appelons à réunir sans attendre des assemblées générales dans les établissements, pour opposer notre exigence d’abrogation à la formation-formatage obligatoire, pour mettre en discussion la grève, le rapport de force pour gagner » a conclu Jacques Paris.

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Mobilisation réussie contre la réforme des collèges

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

L’heure était une nouvelle fois à la mobilisation ce 19 mai. Plus de 50% des enseignants des collèges ont répondu à l’appel à la grève de six de leurs organisations syndicales (sur huit), à commencer par FO (deuxième syndicat dans le secondaire), contre le projet de réforme du collège. Les personnels territoriaux étaient également dans l’action, à l’appel de FO et de quatre autres organisations syndicales, exigeant notamment l’abandon du projet de réforme territoriale (loi Notre) ainsi que le retrait du pacte de responsabilité et du plan de réduction des dépenses publiques.

Enseignement, culture et formation professionnelle : une fédération en plein développement et prête à en découdre

Congrès par Evelyne Salamero

La salle est immense. Derrière la tribune se dresse un écran géant sur lequel défilent les photos des mobilisations récentes, contre la Loi El Khomri, contre les réformes découlant de la loi de refondation de l’école de Vincent Peillon, celle des rythmes scolaires et celle du Collège, mais aussi des images d’archives sur la grande grève des mineurs de 1953.

Une rentrée mobilisée

Toute l’actualité par Rédaction, Valérie Forgeront

De Mettling à Combrexelle, l’actualité sociale ne se résume pas à des remises de rapports en cascade. Dans le public comme dans le privé, des mobilisations ponctuelles mais déterminées ont lieu : dans un dépôt Ikea à Grenoble pour les salaires, ou contre la dégradation des conditions de travail pour (...)

Réforme du collège : Nouvelle grève le 26 janvier

Emploi et Salaires

La quasi-totalité des syndicats du second degré, dont FO, ont décidé d’appeler les personnels à la « construction d’une grève nationale majoritaire le 26 janvier 2016 », pour obtenir l’abrogation de la réforme du collège. Celle-ci, dont l’entrée en vigueur est prévue pour la rentrée 2016, diminue les heures (...)