Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Index égalité dans les petites et moyennes entreprises : simple leurre ou réelle égalité ?

Communiqué par Béatrice Clicq

Article publié dans le Dossier Égalité professionnelle
© HAMILTON/REA

Le bilan 2019 donne raison à FO. Si passer à une obligation de résultat pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes est une réelle avancée, l’outil montre ses limites. Ce qui confirme nos réserves exprimées depuis le début.

En 2019, 99% des entreprises de plus de 1000 salariés et 70% des plus de 250 ont publié leur note. Elles ont obtenu en moyenne une note de 82 points sur 100, qui est incohérente avec les 25% d’écart salarial constatés. Les 75/100 sont validés pour 83% d’entre elles : elles ne risquent donc aucune sanction !

Pourtant les écarts existent... mais ils sont en partie invisibilisés par l’outil lui-même (non prise en compte des groupes d’effectifs ayant moins de 3 femmes et 3 hommes, seuil de pertinence qui permet de gommer 5% des écarts constatés).

FO veut également souligner deux points d’alerte :

 Près de 20% des entreprises ne respectent pas la loi relative au rattrapage salarial pour les femmes revenant de congé maternité.

 Et près d’une sur deux compte au mieux une femme parmi ses 10 meilleures rémunérations....

Pour 2020, FO craint que dans bon nombre d’entreprises de 50 à 250 salariés, une part importante des indicateurs ne pourront être pris en compte pour cause d’effectifs trop faibles, ce qui aura pour effet de rendre l’index incalculable ! Protégeant de fait les entreprises de tout risque de sanctions...

Un bilan devait être présenté en novembre aux organisations syndicales et patronales dans le cadre du Conseil Supérieur de l’Egalité Professionnelle. Mais le gouvernement n’a pas procédé au renouvellement des mandats du CSEP qui ont pris fin en mai 2019... encore une preuve de la volonté du gouvernement de maintenir un dialogue social de qualité !

Béatrice Clicq Secrétaire confédérale au Secteur de l’Egalité et du Développement durable

Tous les articles du dossier

Harcèlement sexuel : un mode managérial tactile condamné

Juridique par  Michel Pourcelot

Juste avant que l’affaire Weinstein éclate, début octobre, la cour d’appel de Colmar avait été amenée, le 12 septembre, à se prononcer sur un cas où, pour se justifier, un employeur arguait d’un « comportement tactile spécifique à son mode managérial ». (CA Colmar, 12-9-17, n°15/06663).

Tout ce qu’il faut savoir pour négocier l’égalité

Emploi et Salaires par  Mathieu Lapprand

Un guide d’appui à la négociation sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes vient d’être édité par Force Ouvrière. « Ce guide répond à une demande des militants qui nous interrogeaient sur les moyens d’enclencher des discussions sur les avancées à négocier, les revendications à porter », (...)

Les mères gagnent 23% de moins que les pères

Le chiffre par  Michel Pourcelot

Le poids des enfants pèsent sur la rémunération des femmes au travail. Si les femmes salariées du secteur privé gagnent en moyenne 18% de moins que les hommes, d’après une étude de l’Insee qui a porté sur le salaire net horaire entre 1995 et 2015, ce n’est cependant qu’une moyenne.