Isère, un congrès entre ambitions et revendications

Congrès d’UD par Mathieu Lapprand

C’est un congrès offensif, tourné vers le développement et la défense des conditions de travail, qui s’est tenu à Fontaine, à coté de Grenoble.

Le XXXe congrès de l’Isère s’est déroulé le 19 juin 2015 sous la présidence de Marie-Alice Medeuf-Andrieux, secrétaire confédérale. Devant 300 militants représentants 150 syndicats, Jean-Pierre Gilquin a été réélu au poste de Secrétaire Général de l’Union Départementale.

Dans ce département d’1,2 million d’habitants dont la moitié vit dans la métropole grenobloise le niveau du chômage a renoué avec les sommets connus dans les années 90… et pourrait bientôt battre ces tristes records redoute Jean-Pierre Gilquin. Parallèlement à cette dégradation du marché du travail, les conditions de travail sont elles aussi attaquées : risques psychosociaux, manque de considération, troubles musculo-squelettiques. Mais la pression est également particulièrement forte dans le secteur hospitalier ou encore à l’Éducation nationale où le ras-le-bol affleure. Dans tous les secteurs « l’ébullition est globale » résume Jean-Pierre Gilquin.

Des victoires et des projets

L’Union Départementale s’est félicitée de sa récente victoire contre la multinationale HP pour un système de notation des salariés qui avait été mis en place. Elle peut également se satisfaire d’excellents résultats lors des élections dans la Fonction Publique mais aussi dans le privé et la grande distribution.

Le secteur de la Santé Protection Sociale (SPS) ainsi que quelques grosses entreprises du département ont été ciblées par l’Assemblée Générale comme des champs de développement à couvrir en priorité. C’est notamment le cas pour le CHU de Grenoble où des marges de manœuvres existent ou encore la société ST MicroElectronics, l’un des principaux employeurs du département.

Le Secrétaire Général se félicite de la haute tenue des nombreuses interventions au cours de ce congrès. Celles-ci traduisaient des grilles d’analyse de la situation économique et des enjeux syndicaux particulièrement acérées et en résonance avec les revendications de la confédération.

Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Mobilisation réussie contre la réforme des collèges

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

L’heure était une nouvelle fois à la mobilisation ce 19 mai. Plus de 50% des enseignants des collèges ont répondu à l’appel à la grève de six de leurs organisations syndicales (sur huit), à commencer par FO (deuxième syndicat dans le secondaire), contre le projet de réforme du collège. Les personnels territoriaux étaient également dans l’action, à l’appel de FO et de quatre autres organisations syndicales, exigeant notamment l’abandon du projet de réforme territoriale (loi Notre) ainsi que le retrait du pacte de responsabilité et du plan de réduction des dépenses publiques.

Éducation nationale : FO veut la même école pour tous

Égalité par Evelyne Salamero

Un Conseil supérieur de l’Éducation se tient ce 8 juin. Le ministre de l’Éducation y présente des mesures visant à « assouplir » les réformes de ses prédécesseurs. Très insuffisant. Telle est l’appréciation de FO qui demande au gouvernement de —revenir— sur ces « contre-réformes ».