L’accord de libre-échange États-Unis – Colombie à l’épreuve des faits

Droits des travailleurs par Evelyne Salamero

Les syndicats américain et colombien ont déposé une plainte auprès du gouvernement des États-Unis face au refus du gouvernement colombien de respecter les normes internationales du travail.

L’obligation pour les pays signataires de respecter les conventions de l’OIT, notamment sur la liberté syndicale et de négociation, est prévue par l’accord de promotion commerciale (APC) qui lie les États-Unis et la Colombie. Mais depuis son entrée en vigueur en 2012, la CSI (Confédération syndicale internationale) a recensé 1 466 actes de violence, dont 99 assassinats, 6 enlèvements et 955 menaces de mort contre des syndicalistes colombiens et des travailleurs.

Depuis 2007, la « nouvelle politique commerciale américaine » précise que les accords de libre-échange doivent inclure l’obligation pour les pays signataires d’adopter les normes fondamentales du travail de l’OIT, mais aussi celle de garantir leur déclinaison dans les législations nationales et d’appliquer effectivement ces dernières. L’accord passé avec la Colombie ne fait pas exception. Mais il y a visiblement très loin de la coupe aux lèvres.

Les multinationales font-elles la loi ?

La plainte, déposée par les confédérations colombiennes (CUT et CTC), plusieurs de leurs syndicats et la centrale américaine AFL-CIO, donne notamment deux exemples de violation de cette clause, à savoir les campagnes de violence et d’intimidation menées durant plusieurs années contre leurs employés par la multinationale Pacific Urubiales et la société Ingenio La Cabaña.

Pour la CSI, « la plainte déposée auprès du gouvernement des États-Unis représentera un test déterminant de la valeur des clauses du travail présentes dans l’APC et d’autres traités de libre-échange internationaux ». 

Evelyne Salamero Journaliste - Rubrique internationale

Tous les articles du dossier

TTIP : 8e cycle de négociations

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°26 par Secteur Europe - International

Consultation publique et ISDS Le 8e cycle de négociations du TTIP s’est tenu début février après la publication par la Commission Européenne des résultats de la consultation publique lancée en juillet 2013. Cette consultation, majoritairement suivie avec plus de 150 000 réponses, a fait l’objet d’une (...)

COPie blanche sociale pour la COP

Économie par Pascal Pavageau, Secteur Économique

Pour la première fois depuis longtemps, la COP de Paris offrait la possibilité d’inscrire enfin noir sur blanc tant des engagements fermes et contraignants en termes de travail décent que des mesures d’accompagnements et de compensations pour les travailleurs face au changement climatique.

Succès retentissant pour la défense du droit de grève dans le monde !

International

La Confédération syndicale internationale appelait le 18 février à une journée mondiale de défense du droit de grève. La journée d’hier a été marquée d’un succès retentissant à travers le monde puisque des actions ont été menées un peu partout.
Les organisations syndicales françaises étaient rassemblées hier (...)

Traité transpacifique : campagne de l’AFL CIO contre le Fast Track

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°27 par Secteur Europe - International

Du 15 au 21 avril, la centrale américaine AFL CIO a organisé une campagne à Washington et d’autres villes des États Unis contre le traité transpacifique (TPP) et en particulier la procédure du Fast Track qui permettra au Congrès américain d’entériner la ratification du Traité sans véritable débat. Le (...)