Revue de presse

L’économie européenne se grippe, l’Allemagne tousse

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

L’Allemagne a connu une croissance négative au troisième trimestre, pour la première fois depuis la fin 2015, selon des chiffres publiés à la mi-novembre 2018, tandis que les récents prévisions de croissance pour l’Europe annonce des lendemains moroses. Aperçus dans la presse.

Le Monde
Coup de froid sur l’économie allemande. Au troisième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,2 % outre-Rhin, selon la première estimation publiée mercredi 14 novembre par l’office fédéral de la statistique Destatis. Un chiffre plus mauvais encore que celui anticipé par les économistes, qui s’attendaient à 0 % ou − 0,1 %, et décevant, surtout au regard de la progression de 0,4 % puis de 0,5 % enregistrée au premier et deuxième trimestres.

Capital
Reste que l’économie allemande [...] ne retrouvera pas le tempo élevé des périodes récentes, prédit Jörg Zeuner, de la banque KfW, à l’unisson des autres analystes. Cette fin de cycle n’est pas seulement due à l’essoufflement de l’économie mondiale mais aussi aux limites de ses capacités, en particulier sur le marché du travail, détaille-t-il. Quand les citrons sont pressés...

Les Echos
... ils consomment moins. Principale moteur de l’économie allemande, la consommation a aussi ralenti au cours du troisième trimestre, du fait de la forte hausse de l’inflation (2,5 % en octobre, son plus haut niveau depuis 2008). De son côté, Le gouvernement espère [...] que les coups de pouces fiscaux décidés cet automne en faveur des ménages doperont la consommation intérieure. Mais bien fol qui s’y fisc.

Le Figaro
Pas de panique : Ces mauvais résultats tiennent avant tout à des facteurs conjoncturels et notamment à la vulnérabilité du secteur automobile. Et l’on pointe du doigt. L’entrée en vigueur en septembre de nouvelles normes environnementales (WLTP) a désorganisé la production et conduit les constructeurs à réduire leur activité. Vu le poids du secteur dans le pays, le coup de frein s’est ressenti dans toute l’économie. La transition écologique véhicule différemment selon les pays.

Emballages magazine
Heureusement il y a de quoi s’emballer outre-Rhin : L’emballage plastique en croissance en Allemagne. Mieux que prévu : les emballages plastique devraient augmenter de 5,1% en valeur et de 3,9% en volume en 2018 en Allemagne, soit plus d’un point de mieux par rapport aux anticipations de début d’année, d’après l’association des fabricants Industrievereinigung Kunststoffverpackungen (IK).

L’Usine nouvelle
La zone euro dans son ensemble a quant à elle connu au troisième trimestre sa croissance la plus faible en quatre ans et la hausse de l’emploi a aussi ralenti sur la période, montrent des données publiées par Eurostat, l’office de statistique de l’Union européenne. Qui sème l’austérité...

La Tribune
... devient asthmatique. L’Europe se rétablit de la crise, mais la dynamique de sortie de crise s’essouffle et la croissance converge progressivement de 2018 à 2020 vers des niveaux plus faibles. Selon les dernières prévisions de l’OFCE, l’ensemble des 28 pays de l’Union devrait ainsi enregistrer une croissance de 2,1% en 2018, puis de 1,9 % en 2019 et 1,% et 2020. Pourquoi tu tousses ?