L’UCR-FO revendique

Tract par Union Confédérale des Retraités-FO

Pourquoi l’UCR FO revendique le rétablissement de la demi-part fiscale supplémentaire pour tous les veufs et veuves ayant élevé un enfant ?

Le gouvernement « découvre » les conséquences de la suppression de la demi-part fiscale supplémentaire pour les retraités

L’UCR-FO l’avait déjà dit !

L’UCR-FO n’a pas attendu, le cafouillage et l’hypocrisie du gouvernement pour dénoncer les conséquences financières dramatiques de la suppression progressive de la demi-part de quotient familial accordée aux parents isolés ayant élevé un enfant, notamment aux veufs et veufs retraités.

L’UCR-FO a toujours dit : NON à la suppression de la demi-part supplémentaire !

• qui alourdit l’impôt des retraités, en très grande majorité des veuves ;
• qui asphyxie une catégorie modeste de la population !

Décidée en 2008, la mesure est devenue pleinement effective en 2014 pour près de 5 millions de veufs et veuves. Parmi les foyers fiscaux imposés, près de 37% ont vu leur impôt augmenter.

Pour les plus modestes, jusque-là non imposables, l’impact financier est très lourd : leurs pensions de retraite se sont trouvées assujetties à la contribution sociale généralisée (CSG), au remboursement de la dette sociale (RDS) ainsi qu’aux impôts locaux et à la contribution à l’audiovisuel. Certains d’entre eux, exonérés jusqu’en 2014, doivent aujourd’hui payer de 600 € à 800 € d’impôts, voire plus !

Gel des pensions, pression fiscale accrue, réduction des prestations sociales…, les retraités n’en finissent pas d’avaler des couleuvres !

L’UCR-FO revendique :

• Le rétablissement de la demi-part fiscale supplémentaire pour tous les veufs et veuves ayant élevé un enfant
• la revalorisation du taux de réversion du régime général de 54 % à 60 % et la suppression des conditions de ressources pour son versement
• le retour à l’exonération de la majoration de la pension de 10 % accordée aux personnes ayant eu au moins trois enfants

NON À LA PRESSION FISCALE SUR LES RETRAITÉS, VEUFS ET LES VEUVES !

NON À LA DÉGRADATION DU POUVOIR D’ACHAT DE TOUS LES RETRAITÉS !


Tract - UCR-FO

Sur le même sujet

Allocution du Premier ministre : aggravation de l’austérité

Retraite

L’acceptation par la France du pacte budgétaire européen et le maintien du calendrier conduisent le gouvernement à accentuer « un sérieux budgétaire » qui, dans le parler vrai, s’appelle austérité et dont l’un des éléments est le pacte de responsabilité auquel sont liés les 50 milliards d’économies.