La confédération FO soutient les personnels des services publics mobilisés le 14 novembre

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Depuis des mois, les personnels expriment leur malaise face à la réduction du périmètre des services publics, aux manques d’effectifs et de moyens et à la détérioration des conditions de travail avec des répercussions sur la qualité, dans l’exercice de leurs missions rendues aux usagers accueillis dans les différentes structures et établissements.

La confédération Force ouvrière apporte son soutien plein et entier aux personnels des finances et de la santé qui se mobilisent jeudi 14 novembre, ainsi qu’aux agents des outre mer mobilisés pour la préservation de leurs droits en matière de congés bonifiés.

Une délégation du bureau confédéral (composée de Michel Beaugas et Béatrice Clicq), sera présente auprès des syndicats et fédérations FO qui manifesteront demain.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Ouverture de la COP 25 : des mesures sociales doivent accompagner la transition vers une économie bas carbone

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Marjorie Alexandre

La Conférence des Parties (COP) s’ouvre cette semaine à Madrid. Depuis plusieurs années, FO est partie prenante de la délégation syndicale internationale, avec la CSI (Confédération syndicale internationale), pour y porter l’exigence d’une action coordonnée des États, intégrant l’impératif de la justice (...)

Non, la réforme des retraites ne réduira pas les inégalités femmes hommes !

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Michel Beaugas

L’un des arguments les plus souvent utilisés par les promoteurs du régime unique par points est qu’il améliorerait la situation des femmes à la retraite. Or l’Institut de la Protection Sociale (IPS) a publié un rapport pointant les impacts négatifs du projet qui conduirait de fait à « une baisse de retraite programmée pour de nombreuses femmes ».

Restructuration des branches : Le Conseil constitutionnel limite les pouvoirs du ministre du Travail

Communiqué de FO par Karen Gournay

Alors que la restructuration des branches de moins de 5000 salariés est quasiment terminée et que tout le monde reste dans l’attente du rapport Ramain qui doit préfigurer l’acte 2 du processus, la décision du Conseil constitutionnel du 29 novembre 2019 vient réaffirmer la valeur constitutionnelle de la liberté contractuelle et limiter l’immixtion du ministère du Travail en matière de négociation collective.