La hausse du pouvoir d’achat : Elle est où ? Elle est où ?

Fonction publique par Finances

Communiqué de FO Finances

Comme le fredonne un chanteur à la recherche du bonheur, en ce début d’année, les fonctionnaires actifs sont à la recherche de la hausse de leur pouvoir d’achat, tant annoncée par nos ministres depuis des mois.

Comparons donc l’évolution des prix et des traitements des fonctionnaires.

Selon l’Insee, l’inflation a progressé de 1% en 2017, sans oublier, les hausses diverses et variées depuis le 1er janvier 2018, qui impactent fortement les dépenses de tous les salariés (essence, autoroutes, assu­rance, tabac etc…).

Le comparatif doit porter sur les feuilles de paye de janvier 2017 et 2018.

Pour cela, il suffit de mettre face à face celles d’un agent qui sera demeuré dans son corps, son grade, son échelon et donc à un indice majoré identique.

Avec le report de la mise en oeuvre de Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), cela concerne donc une grande majorité d’agents !

Sans surprise pour FO Finances, le constat est sans appel : le pouvoir d’achat des fonctionnaires est en régression.

 Le gel de la valeur du point d’indice est confirmé ;
 La hausse de la CSG de 1,7% a été intégrée ;
 La contribution solidarité de 1% a parallèlement disparu ;
 Une indemnité compensatrice a été créée ;
 La revalorisation de la cotisation retraite de 0,28%, prévue dans la réforme de 2013, a bien été répercutée.

Ce comparatif n’intègre pas la journée de carence, effective depuis le 1er janvier, dont les effets pécu­niaires n’apparaitront que les mois suivants.

Les faits sont têtus et Monsieur Darmanin aura beau se démultiplier dans les médias et clamer que tous les salariés auront une amélioration de leur pouvoir d’achat, au sortir de ce premier mois de l’année, les fonctionnaires font le constat amer que tel n’est pas le cas !

Pour une véritable amélioration du pouvoir d’achat des fonctionnaires, FO Finances revendique :

 Une revalorisation immédiate de la valeur du point d’indice ;
 La suppression du jour de carence ;
 La compensation pérenne de la hausse de la CSG ;
 Des taux de promotions internes à la hauteur des attentes des agents.

Finances Secrétaire général

Sur le même sujet

Les fonctionnaires répondent au gouvernement par une grève le 22 mars

Service Public par Valérie Forgeront

Ce sera le jeudi 22 mars. Sept organisations syndicales sur neuf de la fonction publique dont l’UIAFP-FO (union interfédérale FO de la Fonction publique) annoncent pour cette date une journée de grève et de mobilisation. Les agents de l’État, de la territoriale et de l’hospitalière entendent ainsi répondre aux annonces faites ce 1er février par le gouvernement mais aussi à celles égrenées depuis le printemps.

Fonction publique : le rendez-vous salarial sous le joug du PPCR

Service Public par Valérie Forgeront

Prévu ce 18 juin, a priori, le rendez-vous salarial entre le ministère de l’Action et des comptes publics et les neuf organisations syndicales de fonctionnaires, dont l’UIAFP-FO, devrait traduire concrètement l’axe que le gouvernement entend donner à l’évolution des salaires des quelque 5,4 millions d’agents des trois versants de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière) en 2019.

Fonctionnaires FO : « il faut renforcer la mobilisation »

Fonction publique par Valérie Forgeront

Le rendez-vous salarial ne sera pas avancé au printemps 2018 ainsi que le demandaient huit organisations de la fonction publique le 15 décembre dans une lettre ouverte adressée au ministre de l’Action et des Comptes Publics, M. Gérald Darmanin et au nouveau secrétaire d’État chargé de la fonction (...)