La Section fédérale des Casinos & Cercles de Jeux FO exige la création de son régime spécial

Retraite par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale des Casinos & Cercles de Jeux

Les salariés des casinos & Cercles de Jeux disposent d’une espérance de vie réduite (élément incontestable) du fait :

 du travail de nuit ;
 des rythmes décalés ;
 du stress lié aux manipulations d’argent, aux braquages et à la gestion des clients difficiles ;
 et pour les plus anciens, d’une exposition au tabagisme passif aggravée dans le cadre du travail posté.

Dans ce contexte, et en vertu du principe de respect d’égalité de traitement, la Section fédérale des Casinos & Cercles de Jeux FO exige la mise en place d’un régime spécial de retraite pour tous les salariés de casino et cercle de jeux, prévoyant notamment un départ à taux plein à 57 ans.

Aussi, des négociations tripartites entre le gouvernement, les syndicats patronaux et les organisations syndicales de salariés doivent être mises en œuvre.

Nous réitérons également notre indéfectible attachement à notre système de retraite par répartition.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Retraites : étude d’impact – première réaction

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La confédération FO se félicite de la mobilisation de cette journée du 24 janvier, partout en France, qui confirme la détermination intacte contre le projet de régime unique par points, après 50 jours de grèves et manifestations.

Retraites : quelle est la position de Force Ouvrière ?

BFMTV le 12 novembre 2019 par Yves Veyrier

Quel sera l’impact de la fusion Fiat/PSA sur l’emploi ? Quels sont les enjeux de l’emploi de nuit sur le plan économique et de la consommation ? Quid de la position de Force ouvrière quant à la réforme des retraites ? - Avec : Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière. - 12h l’heure H, du mardi 12 novembre 2019, présenté par Hedwige Chevrillon, sur BFM Business.

Vers un bulletin de paie plus lisible ?

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Le gouvernement a dévoilé le 27 juillet son intention de généraliser un nouveau bulletin de paie simplifié d’ici à 2017, après une concertation avec les partenaires sociaux à la rentrée.