Le Château : du Sapin à l’Elysée

Bande dessinée par  Michel Pourcelot

Vous avez-voulu voir le Quai d’Orsay ? Maintenant vous verrez l’Elysée… Après les outrances des Affaires étrangères illustrées par Christophe Blain, la vie du Château, croquée par Mathieu Sapin, pourra paraître au premier abord paraître plus terne. Pourtant, cet album de BD fourmille de détails instructifs révélés par un vrai-faux candide.

Le Saint des Saints du pouvoir exécutif, Mathieu Sapin, dessinateur discret à la planche comme à la vie, y a eu accès pendant quasiment un an. De juillet 2013 à juin 2014. De ces visites sous les ors de la République, il en a sorti un album de bande dessinée, Le Château, publié chez Dargaud, le 7 mai. L’hôte des lieux ne lui était pas inconnu, le dessinateur d’origine dijonnaise l’ayant suivi lors de sa campagne présidentielle qui l’avait amené là où le créateur de Supermurgeman l’a retrouvé. Un album en était issu en 2012. Ce n’est pas non plus la première incursion de Mathieu Sapin dans la BD-reportage, puisqu’il avait déjà, trois mois durant, en 2011, joué les petits reporters dans un… journal, en l’occurrence Libération. Tout cela témoigne d’un intérêt certain pour la façon dont fonctionnent information et communication. Comme à son habitude, le trait est faussement simple mais donne des planches très denses, nourries de petits textes pas aussi anodins qu’ils voudraient le faire croire. Le tout pourrait paraître trop riche et détaillé mais chacun sait que le diable est dans les détails. Déjà que le sujet principal ne s’y prête pas spécialement, il ne faut pas s’attendre à du spectaculaire, à l’instar du Quai d’Orsay de Christophe Blain. D’aucuns trouveront Le Château ennuyeux, surtout si l’on en attend des scoops sur les dessous du Palais de l’Elysée, bien que l’on ait droit à une visite des sous-sols. En ces temps de storytelling, Mathieu Sapin, qui ne se départit pas d’une attitude ostensiblement naïve, flotte dans les lieux du pouvoir, croquant effets, reflets, faux-semblants et trompe-l’œil.

Le Château, une année dans les coulisses de l’Elysée, de Mathieu Sapin, publié aux éditions Dargaud, le 7 mai 2015. 134 pages, environ 19,99 euros

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Homo sapiens


Bande dessinée par Corinne Kefes

Trois ans séparent le voyage d’une Planète des Sages à l’autre. Et ce deuxième tome tient les promesses du premier : l’alliance de la culture et de l’humour permet d’approcher des concepts parfois ardus avec fantaisie