Le contrat d’apprentissage de droit privé fait son entrée

Éducation nationale par Evelyne Salamero

© Nicolas TAVERNIER / REA

L’emploi d’avenir professeur (EAP) est remplacé par le contrat d’étudiant apprenti professeur (EAP). Sous le même sigle, on passe d’un contrat de droit public qui permettait aux étudiants désirant devenir enseignants de travailler 12 heures par semaine dans les établissements scolaires tout en conservant leur bourse, à un contrat de droit privé non cumulable avec une bourse. Ce nouvel EAP découle du plan national de développement de l’apprentissage dans la fonction publique. Il ne sera plus pris en compte dans la carrière statutaire de l’enseignant et la rémunération diminue, passant de 900 à 889 euros.

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Elections Fonction Publique : Un très bon résultat à l’Education nationale

Actualités par Yves Veyrier

A l’Éducation nationale, sur près d’un million d’électeurs (990 278 inscrits) et avec un taux de participation en hausse de 3,19% (413 259 suffrages exprimés donnent une participation de 41,73%), FO est une des deux seules organisations syndicales à progresser sur le vote pour la composition du CTM (Comité technique ministériel).

Modalités de la réforme territoriale dans l’Éducation nationale

Le désaccord

FO et trois autres syndicats ont voté contre le projet de décret qui définit les modalités de la réforme territoriale dans l’Éducation nationale lors du comité technique paritaire du 4 novembre. Deux autres s’étant abstenus, le ministère n’a obtenu aucun soutien de la part des syndicats. Ce projet de (...)