Le travail précaire toujours en augmentation

Emploi par Clarisse Josselin

Pôle emploi a enregistré en 2017 une hausse de 8,2 % du nombre de personnes inscrites et exerçant une activité partielle (catégories B et C). © HAMILTON / REA

Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et exerçant une activité partielle (catégories B et C) a augmenté de 8,2 % en un an, en France métropolitaine, selon les chiffres mensuels publiés le 24 janvier par la Dares, publication qui devient trimestrielle.

À fin décembre 2017, toutes catégories confondues (A, B, C, D et E), on comptait en France métropolitaine 6,278 millions de personnes inscrites à Pôle emploi, soit une hausse de 0,8 % sur un an, selon les données de la Dares, service statistique du ministère du Travail.

Dans le détail, le nombre d’inscrits sans aucune activité (catégorie A) est en recul de 0,1 % sur un mois et de 0,5 % sur un an. En revanche, FO s’inquiète dans un communiqué de l’explosion de l’activité réduite et revendique une politique économique plus redistributive.

Les seniors particulièrement impactés

La hausse est de 4 % pour les personnes ayant travaillé moins de 78 heures sur le mois (catégorie B) et de 10,6 % au-delà de 78 heures (catégorie C). Pour les seniors, toutes durées confondues, l’augmentation est de 11,7 % sur un an. Les inscriptions pour fin de CDD ou de mission d’intérim bondissent également sur un an, respectivement de + 2,2 % et + 13,7 %.

C’était la dernière publication mensuelle des chiffres du chômage par Pôle emploi et la Dares. Désormais, la fréquence sera trimestrielle, comme le baromètre de l’Insee. L’annonce en avait été faite en novembre dernier par la Dares, qui expliquait vouloir mettre l’accent sur les évolutions tendancielles plutôt que sur les variations au mois le mois, très volatiles.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

L’emploi se maintient au second trimestre grâce à l’intérim

Chômage par Mathieu Lapprand

Pour l’Insee, l’emploi ne décolle toujours pas. Il continue à s’effondrer dans les secteurs de la construction et de l’industrie (90 000 emplois détruits sur un an) et ne progresse légèrement au total sur le trimestre que grâce au redémarrage de l’intérim. Par ailleurs une étude de la Dares montre que le (...)

Chiffres du chômage : pas de quoi pavoiser

Economie par Valérie Forgeront

L’Insee vient de publier le taux chômage au sens du Bureau international du Travail (BIT). Il diminue de 0,1 point au 4e trimestre 2016 et de 0,2 point sur un an. Reste que les statistiques émanant de Pôle emploi et basées sur le nombre de demandeurs d’emploi inscrits signalaient le mois dernier une situation beaucoup moins réjouissante.