Les salariés de Castorama Villenave-d’Ornon disent stop

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP

Mobilisation des salariés de Castorama Villenave-d’Ornon pour une augmentation de salaire et une amélioration de leurs conditions de travail

Stop à la dégradation de leur pouvoir d’achat qui ne cesse de régresser comme une peau de chagrin.

Stop à la dégradation de leurs conditions de travail qui les conduit à un épuisement professionnel.

Les salariés exigent aujourd’hui une revalorisation de leur salaire pour leur permettre de vivre dignement du fruit de leur travail et reconnaitre la valeur de leur travail.

Les salariés exigent le remplacement en CDI poste pour poste de tous les départs.

L’âpreté au gain des dirigeants de Castorama qui commande toujours plus de productivité de leurs salariés les conduit en même temps à comprimer les salaires et réduire la main-d’œuvre en ne remplaçant pas les départs.

Malgré une inflation galopante, la direction oppose une fin de non‐recevoir à notre demande de rouvrir les discussions salariales pour maintenir le pouvoir d’achat de ses salariés.

Le mépris de la direction à l’égard de l’investissement de ses salariés notamment pendant la période covid amène ces derniers à partir vers de nouveaux horizons. Leur départ n’est pas remplacé pour répondre à des objectifs d’accroissement de la productivité, ce qui accélère la dégradation des conditions de travail de ceux qui restent.

Pour FO une telle politique n’est pas tenable et conduit l’entreprise à sa perte.

FO revendique une augmentation de 10 % pour tous les salariés jusqu’au coefficient 400.

FO exige le remplacement en CDI de tous les départs.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Les salariés de Castorama et Brico Dépôt s’adressent au président Macron

Emploi par Evelyne Salamero

Ils étaient mobilisés le 1er décembre à l’appel notamment de FO contre la délocalisation en Pologne de services administratifs de leurs entreprises. Les salariés de Castorama et Brico Dépôt, filiales du groupe britannique Kingfisher, ont adressé une lettre ouverte au président Macron, pour que le gouvernement intervienne contre « la fuite du travail ».

Deuxième revers de manche pour Castorama

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Et de deux ! A l’initiative de la Section fédérale du Commerce & VRP FO associée à la section syndicale FO Castorama, le Tribunal retire à la célèbre enseigne de bricolage le bénéfice de son référendum pour l’ouverture des dimanches.