Les salariés de chez André (Groupe Vivarte)...

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Les salariés de chez André (Groupe Vivarte) vivent un plan de restructuration commandé par le groupe Vivarte et mis en oeuvre par leurs représentants, les directions de Kookaï, La Halle et André.

Leur plan de destruction d’emplois aura des conséquences immédiates pour ceux qui perdent leurs emplois dans une conjoncture sociale et de crise. Avec près de 6 millions de chômeurs, il y a peu de perspectives d’avenir.

Pour ceux qui resteront, les conditions de travail vont se dégrader. Les salariés n’étaient pas en sureffectifs, ils seront maintenant en sous-effectifs, pour accomplir le même travail.

Les sommes mises sur la table, les actionnaires ne voudront pas les assumer seuls. La modération salariale et le gel des embauches seront au programme.

Ce plan antisocial au seul bénéfice des actionnaires aura été facilité par une loi qui diminue les droits des salariés. Elle est issue d’un accord national interprofessionnel sur la fléxisécurité signé par la CFDT, la CGC et la CFTC.

FO a rempli son rôle en négociant au niveau du groupe Vivarte, comme au niveau d’André. Maintenant les directions doivent prendre leur responsabilité.

FO a été présente à toutes les manifestations, à toutes les négociations. Elle continuera à défendre les intérêts des salariés victimes des actionnaires et des représentants du Groupe Vivarte.

C’est pour cela que FO ne signera pas la destruction des emplois et le massacre des conditions de travail.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Vivarte : les syndicats organisent la riposte

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Alors que la procédure officielle des plans de licenciements se met en route dans le groupe d’habillement, les syndicats FO, CGT, CFTC, CGC et SUD contre-attaquent. Ils veulent faire désigner un expert indépendant par le tribunal de commerce.

Commerce : Les salariés de Vivarte manifestent contre les licenciements

Emploi et Salaires

Mercredi 24 juin, premier jour des soldes, les salariés de La Halle, filiale du groupe d’habillement Vivarte, ont fait grève à l’appel de leurs syndicats, notamment de FO, pour protester contre les 1 500 licenciements prévus dans les magasins. Alors que des suppressions d’emplois sont aussi programmées (...)