Michelin : La purge continue !

Emploi par Fédéchimie

Photographie : Manel (CC BY-ND 2.0)

Le groupe Michelin, un des leaders mondiaux du pneumatique, vient d’annoncer la suppression de 1 500 emplois en France, principalement sur le site de Clermont-Ferrand (63) où ce sont les catégories cadres et agents de maitrise qui vont être directement touchés.

La direction générale justifie cette décision dans le cadre d’un vaste plan de réorganisation mondiale ayant pour but de se rapprocher de ses clients.

Après la suppression de près de 800 emplois sur le site de Joué-lès-Tours (37) en juin 2013, la purge continue malgré des centaines de millions d’euros de bénéfices engrangés chaque année.

La Fédéchimie considère que ces licenciements sont injustifiés au regard du carnet de commandes qui ne cesse de grossir. L’augmentation des dividendes versés aux actionnaires est pour nous, la seule raison de ces suppressions d’emplois.

Un Comité Central d’Entreprise est prévu le 06 juillet prochain. Nul doute que celui-ci risque d’être houleux suite à cette annonce qui a surpris tout le monde.

Il va de soi que la Fédéchimie soutiendra sans réserve, toutes les initiatives qui pourraient être prises par notre organisation syndicale pour contester ces suppressions d’emplois.

Fédéchimie Secrétaire général

Sur le même sujet

Les regards se tournent vers le 5 décembre !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Depuis notre CCN (Comité confédéral national), j’aurai rencontré de Chaumont, à Rennes, Bordeaux, puis Strasbourg et Saint-Étienne, près de 1 300 délégués des syndicats FO lors des congrès et réunions de rentrées des Unions départementales (Ille-et-Vilaine, Vendée, Gironde, Côte-d’Or, Oise, Bas-Rhin, Loire (...)