Commerce

Mouvements chez GO Sport

, Employés et Cadres

Recommander cette page

ErasmusOfParis [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière – Section fédérale du Commerce & VRP

Le groupe GO Sport se sépare de ses magasins Courir pour 283 millions d’euros et s’offre les services du cabinet Prospheres, spécialiste du redressement d’entreprises en difficultés…

Malgré les inquiétudes des élus Force Ouvrière, la direction du groupe a consciencieusement entretenu le flou concernant le projet de vente de sa filiale la plus performante.

Les magasins GO Sport restant déficitaires, le groupe a donc fait appel au cabinet spécialiste du « retournement d’entreprise », qui a déjà œuvré au sein des enseignes Pimkie, Jules, Tati ou dernièrement Eurodif. Conséquences : des fermetures de magasins avec à la clé la suppression de centaines d’emplois…

Avec 35 magasins fermés en 4 ans, les élus du Comité d’Entreprise, aidés d’experts en économie, ont déjà proposé de nouvelles orientations constructives visant à redresser l’entreprise, mais la direction du groupe n’en a eu que faire et a persévéré dans sa gestion hasardeuse !

Le Comité d’Entreprise GO Sport France, inquiet de la cession de Courir, a déclenché un droit d’alerte dès décembre 2018 : à ce jour, plus de la moitié des magasins sont en négatif, des fermetures sont déjà envisagées ainsi qu’une restructuration des sièges.

A peine en poste, et en s’affranchissant de leurs obligations vis-à-vis des représentants du personnel, les missionnés du cabinet Prospheres ont organisé des réunions d’information –pour les salariés en CDI uniquement– à partir du 5 mars pour présenter leur stratégie ! Ça en dit long sur la qualité du dialogue social à venir !

Force Ouvrière, appuyée par la CGT, mettra tout mettre en œuvre pour faire valoir les droits des salariés et sauver les 1 600 emplois ainsi que leur enseigne, qui a fêté ses 40 ans en 2018 !

L’intersyndicale ne s’interdira pas d’en appeler au gouvernement et à Monsieur Bruno Le Maire pour arbitrer les débats !

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Sébastien BUSIRIS
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément