Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

Nuisances cancérogènes : 2,6 millions de salariés concernés

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

2,6 millions de salariés, soit plus d’un salarié sur 10, 12% exactement, ont été exposés à au moins une nuisance cancérogène en 2009-2010 a révélé une étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France le 13 juin. Parmi ces salariés, 757 000, soit 30%, l’ont été à au moins deux cancérogènes et 264 650 à au moins trois.

Travailler de nuit nuit à la santé

Les salariés exposés sont à 78% des hommes, pour les trois quarts des ouvriers, plus de la moitié étant qualifiés, à 15% des femmes en âge de procréer (moins de 45 ans) et à 7% des seniors. Les secteurs les plus concernés sont ceux de la réparation automobile (79%), du BTP (40%), de la métallurgie, de la mécanique, du transport, de la maintenance et du bois, qui emploient une main-d’œuvre plutôt masculine. Concernant les salariées, les expositions les plus nombreuses à une nuisance cancérogène ont été constituées par le travail de nuit, classé probable (au moins 45 nuits par an) et lié à une augmentation du risque du cancer du sein. Les autres expositions fréquentes l’ont été aux rayonnements ionisants (cancérogène avéré), au formaldéhyde et aux médicaments anticancéreux.

A propos de cet article

Sur l’auteur

En complément

Éphéméride

12 décembre 1943

Appel à la classe ouvrière de la CGT clandestine
La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez (...)

La Confédération Générale du Travail clandestine appelle la classe ouvrière à l’action immédiate pour défendre son existence et pour lutter contre le système d’oppression de l’occupant. « Vous avez encore à gagner la bataille pour vos salaires et des conditions de vie moins inhumaines. Pour cela , vous avez à entrer catégoriquement dans l’action. Les moyens d’obtenir satisfaction sont entre vos mains et dans votre volonté. Les grèves restent l’arme ultime à employer pour imposer votre dû. Revendiquer un salaire meilleur est un devoir national. C’est sauvegarder les familles françaises ». En terminant, la CGT invite les travailleurs aux combats contre la déportation arbitraire et à s’unir dans les syndicats pour leur libération.