Numéro historique de Charlie Hebdo : pour rire aux larmes

Presse par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

Numéro très spécial de Charlie Hebdo, le 1178 est sorti avec une semaine de retard, en raison d’événements étrangers à la liberté d’expression.

L’attaque du 7 janvier contre leurs locaux n’a pas fait lâcher leurs crayons aux survivants de la rédaction du magazine satirique : ils ont sorti le n°1178 malgré tout. Un hommage aux personnes assassinées mais aussi une volonté de tenir haut le flambeau de la liberté d’expression face à l’intolérance. On y trouve des dessins de Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et Honoré, ainsi que des textes de Bernard Maris et Elsa Cayat, tous tués le 7 janvier. Cependant, le rédacteur en chef de l’hebdomadaire, Gérard Biard, a clairement souligné ne pas vouloir « faire un numéro nécrologique ». « On voulait pas être pleurnichard ». Ont notamment participé à ce Charlie les dessinateurs Willem et Catherine Meurisse ainsi que des rescapés comme Luz, auteur de la « une », Corinne Rey, dite Coco, et Riss, qui a œuvré malgré ses blessures. On trouve également les signatures du médecin urgentiste Patrick Pelloux et des journalistes Zineb El Rhazoui, Antonio Fischetti, dont le papier est titré « même pas morts », Laurent Léger et Sigolène Vinson.

Au total, hormis notamment le dessinateur Jul, ancien de la maison, peu de collaborateurs extérieurs. Pour montrer que Charlie n’a pas été tué comme avaient cru pouvoir le clamer les auteurs du massacre. Ce numéro historique, dit « des survivants », devrait rester en vente pendant huit semaines. Le tirage avait été initialement prévu à un million d’exemplaires, au lieu des quelque 60 000 d’ordinaire, mais a été augmenté à trois millions au moins, notamment en raison de demandes venues de l’étranger, la liberté d’expression ne devant, théoriquement, pas connaître de frontières...

Charlie Hebdo, n° 1178, daté du 14 janvier 2015
Prix : 3 euros.
Dans toute la France et même ailleurs.
Et sur www.charliehebdo.fr

Sur le même sujet

Charlie Hebdo : décès d’un délégué FO

Communiqué de Force Ouvrière

Le Bureau confédéral de Force Ouvrière, après sa première réaction suite à l’acte barbare commis contre Charlie Hebdo apporte son soutien à sa fédération de la police et à son syndicat ainsi qu’aux policiers, deux des leurs viennent de perdre la vie dont un délégué FO.