Ouverture de la 107e Conférence Internationale du Travail de l’OIT : « Faire régner l’esprit du tripartisme »

International par Marjorie Alexandre

107e Conférence Internationale du Travail.

La 107e Conférence Internationale du Travail (CIT) s’est ouverte le lundi 28 mai 2018 et se réunira jusqu’au 8 juin 2018 à Genève.

Elle réunit plus de 5 000 délégués travailleurs, employeurs et gouvernementaux des 187 États membres de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Pour Force Ouvrière, Marjorie Alexandre est cette année titulaire de la délégation des travailleurs français. La délégation FO se compose également d’Yves Veyrier et de Matthieu Paillole. A noter que Cécile Kohler (FNEC-FP-FO) fait partie de la délégation de l’Internationale de l’Education.

Violence et harcèlement contre les femmes et les hommes dans le monde du travail, coopération pour le développement à l’appui du développement durable, dialogue social et tripartisme sont au menu de trois Commissions de la Conférence.

La Commission d’application des normes se penchera quant à elle sur le temps de travail et sur une liste de 24 cas de violations graves aux normes du travail sur l’ensemble des continents.

Dans son discours d’ouverture, Guy Rider, Directeur Général de l’OIT, a insisté sur la nécessité de faire régner l’esprit du tripartisme, rappelant que nous avons besoin de dialogue social pour dépasser tous les obstacles. A la veille du centenaire de l’OIT en 2019 et dans un contexte de réforme du système multilatéral, il est en effet fondamental d’affirmer le rôle crucial de l’Organisation et notamment de son système de contrôle et de suivi des normes internationales du travail. Le mandat de justice sociale adopté en 1919 est loin d’être une réalité aujourd’hui, dans un monde où les droits fondamentaux sont sacrifiés sur l’autel d’une mondialisation sauvage.

S’appuyant sur son rapport à cette 107e session de la CIT, Guy Rider a également dénoncé des progrès lents et inégaux pour trouver la voix de l’égalité et appelé à la tolérance zéro concernant la violence et le harcèlement au travail.

Pascal Pavageau se rendra le 5 juin prochain à Genève, où il interviendra au nom des travailleurs français en séance plénière dans la Salle des Assemblées du Palais des Nations.

Marjorie Alexandre Secrétaire confédérale au Secteur International, Europe et Migrations

Sur le même sujet

Quelles sont les durées maximales de travail ?

Durée du travail/Horaires/Pause/Astreintes

La durée du travail ne peut excéder 10 heures par jour , ni 48 heures par semaine , ni 44 heures en moyenne sur 12 semaines consécutives (cette moyenne pouvant aller jusqu’à 46 heures).
Ces durées doivent être combinées avec les repos obligatoires : soit 11 heures consécutives entre 2 jours de (...)

L’origine des demandeurs d’emploi source de discrimination

Baromètre par Françoise Lambert

Un demandeur d’emploi sur trois déclare avoir été victime d’une discrimination à l’embauche quelle que soit son origine, selon une enquête du Défenseur des droits et de l’Organisation internationale du travail. L’origine extra-européenne est un facteur important de cette discrimination.
Lors de leur (...)

COP 21 : Copie blanche ce vendredi soir !

International par Evelyne Salamero

Malgré une longue nuit de négociations entre les 195 pays représentés à la Conférence mondiale sur le climat, la présidence française n’a pas été en mesure de présenter comme prévu un projet d’accord ce vendredi 11 décembre au matin.

Le chômage va continuer d’augmenter alerte l’OIT

Monde par Evelyne Salamero

La planète devrait compter 3,4 millions chômeurs de plus en 2017, selon l’Organisation internationale du travail, qui souligne une situation particulièrement grave en Amérique latine et en Afrique subsaharienne. Dans les pays développés, où une légère baisse du taux global est à prévoir, le chômage de longue durée reste néanmoins très élevé, voire augmente en Europe.