Paiements en ligne : des évolutions pour toujours plus de sécurité avec l’AFOC

[Vidéo] par AFOC

Payer par Internet ou consulter son compte en banque en ligne, sont devenus monnaie courante. Tout comme la réception d’un mot de passe par SMS pour valider ce type d’opération. Grâce à cette authentification, le risque de fraude sur les paiements en ligne a diminué de moitié au cours des 7 dernières années.

Malgré cela, les fraudes restent toujours plus importantes qu’en point de vente. De plus, le développement de nouvelles technologies offre désormais d’autres possibilités en matière d’authentification forte. C’est pourquoi, les banques vont devoir déployer progressivement, non plus un, mais plusieurs modes de sécurisation.

Pour vérifier que vous êtes bien à l’origine de la demande ou de la transaction, 2 facteurs d’authentification minimum doivent être combinés. Cela peut se faire de 3 façons :

 la solution d’authentification par application mobile, soit avec un code personnel, soit au moyen d’une information biométrique comme l’empreinte digitale ou la reconnaissance faciale ;

 le maintien du code SMS associé à un code personnel statique communiqué par votre banque ;

 l’utilisation d’un appareil physique mis à disposition par votre banque, tel qu’un générateur de codes, un lecteur de carte ou encore une clé USB.

Si la nouvelle réglementation prévoit un recours plus systématique à ces nouveaux systèmes d’authentification, elle permet toutefois aux e-commerçants de ne pas y recourir dans certains cas. Par exemple pour des transactions inférieures à 30 euros ou relevant des achats habituels du consommateur.

Attention, car ces périodes d’évolution et de changements sont toujours propices aux actions opportunistes des fraudeurs. Redoublez donc de vigilance si vous recevez un message ou un mail. Vérifiez bien l’identité de celui qui vous l’a envoyé et ne cliquez pas directement sur un lien inséré.

 Voir en ligne  : AFOC - Site internet

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

Un an après la loi Consommation, ce qui a changé

Consommation par Mathieu Lapprand

La loi Consommation, dite loi Hamon, a été promulguée le 17 mars 2014. Entre la mise en place des actions de groupe le 1er octobre 2014 et l’augmentation du délai de rétractation, les évolutions pour le consommateur ont touché des dispositions commerciales classiques, mais également la réglementation du (...)

-3,09 %: vers un panier d’e-Noël en baisse

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

La valeur moyenne des paniers d’achats sur le Net du mois de novembre 2016 a enregistré une sérieuse baisse par rapport à novembre 2015, tombant de 70,07 euros à 67,90, soit 3,09% de moins qu’un an avant, selon l’indice e-commerce du JDN (le Journal du Net) qui présente l’évolution du nombre et de la (...)

Comment lutter contre la « fracture numérique » ?

Consommation par AFOC

En juillet, France Stratégie a remis à Mounir Mahjoubi - secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé du Numérique - un rapport sur les bénéfices d’une meilleure autonomie numérique. Ce rapport s’inscrit dans le contexte mis en place d’une stratégie nationale pour un numérique inclusif.