Communiqué de FO Énergie et Mines

Perte du marché d’éclairage public de Gaz et Electricité de Grenoble

, Énergie et Mines

Recommander cette page

«  Immeuble G.E.G europole grenoble  » par milky — Travail personnel. Sous licence Free Art License via Wikimedia Commons

FO Énergie et Mines dénonce cette décision et soutien les actions des personnels

C’est avec stupeur et consternation que les personnels de GEG (Gaz Électricité de Grenoble) ont appris que l’appel d’offres que la municipalité avait lancé sur l’éclairage public a été perdu par la SEM (Société d’Économie Mixte) et gagné par Citeos, filiale de Vinci.

L’histoire de GEG a commencé en 1851 avec l’éclairage public, à propos de laquelle Léon Martin, Maire honoraire de la ville de Grenoble, disait déjà : « cette régie est la fille chérie de la municipalité, en toutes circonstances elle a su donner satisfaction à tous les usagers et répondre à tous les besoins » L’éclairage public est l’un des cœurs de métier de GEG et l’une de ses spécificités avec un haut niveau de service.

Alors que le président Vert du Conseil d’Administration disait vouloir « faire le choix de libérer les biens communs des Grenoblois des intérêts et des ingérences du privé, en prônant la gestion directe comme plus efficace que le partenariat avec le privé, pour un meilleur service rendu au meilleur prix... » comment peut-il justifier de céder le marché public du CREM (Conception, Réalisation, Exploitation et Maintenance) au privé Vinci-Citeos ?

Aujourd’hui, avec la perte du contrat d’éclairage public 1,5 million d’euros disparaissent du chiffre d’affaires de GEG, mais avant tout ce sont 25 emplois qui sont menacés, 25 agents touchés et 25 familles qui ont à subir la politique de la municipalité.

FO Énergie et Mines considère que ce choix d’un maire écologiste, le seul d’une ville de plus de 100 000 habitants, est caractéristique de l’attitude de son groupe politique qui lors des débats sur la transition énergétique n’a eu de cesse de remettre en cause le service public d’électricité, que ce soit dans la distribution ou la production.

FO Énergie et Mines tient à manifester sa solidarité envers le personnel de GEG et nos collègues de l’éclairage public et soutient la mobilisation en cours. Notre Fédération soutient le syndicat FO de GEG dans son exigence que des solutions soient offertes au personnel à l’intérieur de l’entreprise garantissant leur statut.

À Grenoble comme ailleurs, ce n’est pas la privatisation qui va améliorer le service public. Au moment où le groupe Vinci est montré du doigt y compris par l’Autorité de la Concurrence sur les profits exorbitants qu’elle a faits en matière d’autoroutes, l’attitude de la municipalité de Grenoble n’en est que plus significative de cette démarche écolo-libérale, qui vise à détruire le service public républicain.

Voir en ligne : FO Énergie et Mines

A propos de cet article

Sur l’auteur

Énergie et Mines

Secrétaire général
Vincent HERNANDEZ
60, rue Vergniaud
75640 PARIS Cedex 13

Téléphone : 01 44 16 86 20
E-mail : secretariat.general@fnem-fo.org

Site internet : http://www.fnem-fo.org/

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément