Plus de 60 000 Aides-Soignants et Auxiliaires de Puériculture rétablis dans leur carrière

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

Article publié dans le cadre de la campagne Elections Fonction publique
© Sébastien ORTOLA/REA

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

FO, contre toute attente, a été en-ten-du !

Le 21 juillet 2022, le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Hospitalière avait examiné les projets de décrets modifiant les carrières de divers corps de fonctionnaires de la catégorie B. Pour mémoire, FO avait dénoncé non seulement l’insuffisance des propositions du ministère pour ces grades, mais aussi l’inversion de carrière induite par ce projet pour les aides-soignants et auxiliaires de puériculture (cf : circulaire fédérale du 21 juillet 2022).

Dès lors, FO avait déposé un amendement, afin de corriger ces injustices. Les représentants du gouvernement faisant la sourde oreille, FO avait été la seule organisation syndicale à voter contre ce projet....

Cependant et contre toute attente, à la lecture attentive des textes définitifs publiés au Journal Officiel du 1er septembre, certaines des revendications de FO pour les aides-soignants et auxiliaires de puériculture étaient prises en compte et retranscrites dans le décret définitif ! Finalement le Conseil d’État ou le ministère de la Santé (ne sachant pas à l’heure actuelle qui a interféré) a réparé cette injustice.

Une chose est certaine, ce revirement est à mettre exclusivement à l’initiative de FO, venant supprimer l’inversion de carrière pour plus de 60 000 agents.

Pour rappel, ces textes sont directement issus des mesures annoncées unilatéralement par le ministre de la Fonction Publique, Stanislas Guérini, (qui n’ont au demeurant aucun lien avec les accords RH du Ségur de la Santé comme le laisse à penser une organisation syndicale qui distille des « fake news » depuis de nombreux mois). En tout état de cause pour FO, l’objectif du gouvernement se résume simplement à la mise en conformité des pieds de grilles des agents de catégorie B pour qu’ils ne soient plus en dessous du Smic (revalorisé successivement le 1er janvier, 1er mai et 1er août 2022). Ces pseudo-augmentations ne répondent absolument pas à l’inflation forte constatée ces derniers mois et aux revendications de FO sur la nécessaire revalorisation de l’ensemble des corps et grades de la FPH. C’est pourquoi la grève du 27 septembre 2022 doit se construire pour réussir un mouvement d’ampleur, et ainsi faire aboutir nos légitimes revendications pour la FPH.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Plus dans la campagne Elections Fonction publique
Tous les articles de la campagne

Yves Veyrier : « 19 mars : nous y étions ! »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier

Nous avions prévenu que nous ne serions ni spectateurs ni bâillonnés. Et ce 19 mars, nous avons été entendus par nos camarades, militants, adhérents et nombre de salariés, de tous secteurs, du privé et du public, des retraités.

Psychologues : FO obtient enfin une première réunion d’un groupe de travail avec le ministère

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

La Fédération FO des personnels des Services Publics et des Services de Santé a obtenu la garantie du ministère des Solidarités et de la Santé que le groupe de travail concernant la situation des psychologues (en particulier ceux de la Fonction Publique Hospitalière) serait réuni dès la première quinzaine de janvier 2022.