Prendre des couleurs à Bordeaux

Exposition par  Michel Pourcelot

Rouge, vert ou bien jaune comme La Poste. Notre cerveau a intégré les codes couleurs au point qu’ils conditionnent notre quotidien. Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux, avec son exposition « Oh Couleurs », présentée jusqu’au 5 novembre a exploré ces liens entre couleurs et formes.

Avoir de bonnes couleurs, c’est être en forme. Et le design, c’est formes et couleurs au quotidien, et cela depuis des temps immémoriaux. C’est pourquoi le musée des Arts décoratifs et du Design (MADD) a décidé de lever les couleurs avec une exposition dédiée aux liens entre couleur et design. Présentée du 29 juin au 5 novembre et baptisée « Oh Couleurs ! Le design au prisme de la couleur », elle se penche sur un domaine délaissé par les historiens du design, qui ont généralement privilégié la forme, la fabrication, les matériaux et les nouvelles technologies, quand ce ne sont pas les gadgets.

La couleur en jeu

A l’heure de l’identité visuelle, l’exposition a, pour illustrer le propos, sinon le questionnement, affiché quelque 400 pièces, dont une boite postale jaune, aujourd’hui quelque peu en voie de disparition physique, et même les fameux Tupperware, marque passée dans le langage courant. Sont également proposés des ateliers pour enfants et parents pour des expérimentations à base de jeux de couleur ainsi qu’une application numérique en réalité augmentée en lien avec l’espace dédié aux recherches chromatiques de la décoratrice Paule Marrot pour la Régie Renault dans les années cinquante et soixante. Pour rajouter une touche, l’expo a été organisée, et c’est une première, dans l’ancienne prison, et ses cellules, qui ont accueilli nombre de contrevenants, spécialement aux bonnes mœurs, à l’arrière du bâtiment de l’hôtel particulier Lalande, où est installé le MADD. Comme quoi on peut prendre des couleurs à l’ombre.

 

« Oh couleurs ! Le design au prisme de la couleur », jusqu’au 5 novembre, au musée des Arts décoratifs et du Design (MADD), 39 rue Bouffard, 33000 Bordeaux. De 11h à 18h, fermé les mardis et les jours fériés (ouvert le 14 juillet et le 15 août). Tél. : 05 56 10 14 00. Tarifs de 3 à 5€
Site internet : madd-bordeaux.fr

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

[Exposition] L’Asie se fait peur au Quai Branly

Culture par  Michel Pourcelot

L’exposition « Enfers et Fantômes d’Asie », présentée jusqu’au 15 juillet au Musée du Quai Branly, à Paris, permet de découvrir les multiples créatures effrayantes nées au cœur de l’Asie. Elles en hantent encore les arts, du cinéma aux mangas en passant par l’art contemporain et les jeux vidéos.

Beaubourg : la culture Duchamp

Exposition par  Michel Pourcelot

Sa rétrospective inaugura le Centre Pompidou en 1977. Aujourd’hui, il y revient avec une exposition majeure : Marcel Duchamp. La peinture, même. Entretemps, il est devenu l’une des clés de l’art contemporain.

De l’importance d’être Wilde

Exposition à Paris par  Michel Pourcelot

Première exposition à jamais être consacrée à l’écrivain, Oscar Wilde. L’impertinent absolu est à voir au Petit Palais à Paris jusqu’au 17 janvier 2017. Bien plus qu’impertinent, Wilde (1854-1900) fut surtout pertinent dans ses attaques incisives de l’hypocrisie victorienne et sa défense de l’individu face à l’uniformisation.