Prévention sécurité : salaires + 7,5%, un accord en trompe l’œil

Fédération FEETS-FO par FEETS-FO

Communiqué de la FEETS-FO

A l’issue de la négociation du 19 septembre, une proposition revalorisant de 7,5 % l’ensemble des salaires conventionnels a été proposée par les employeurs du secteur de la sécurité privée.

Cette augmentation doit être relativisée : la dernière augmentation date du 1er janvier 2022 et depuis cette date environ 80 % des 180 000 salariés sont au Smic.

Depuis janvier le Smic a été revalorisé de 5,65 %, la différence est donc de 1,85 %.

L’accord allant s’appliquer au 1er janvier 2023, cette différence sera très probablement gommée pour cause d’inflation.

Pour rappel, un accord revalorisant les salaires de 3,5 %, signé en mai par FO et deux autres syndicats a fait l’objet d’une opposition par la CGT, la CFDT et SUD Solidaires. Ces dénonciations ont fait ainsi perdre trois mois d’augmentation aux salariés, en raison des durées d’extension, alors même que tous les syndicats sont en phase pour dire que les salaires sont trop faibles.

La FEETS FO avait fait le choix de ne pas être dogmatique mais pragmatique et avait appliqué le mandat confié par ses syndicats en signant cet accord.

Ces 7,5 % n’ont donc rien d’une grande victoire mais sont justes un rattrapage de ce qui a été perdu depuis mai, auquel s’ajoutent les revalorisations du Smic intervenues et à intervenir d’ici à la fin 2022.

La FEETS FO sera signataire de cet accord et continuera, en branche et en entreprise à revendiquer une augmentation des salaires de 10 % et non de simples réajustements fait suite aux augmentations du Smic.

FEETS-FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Pour FO, la question des salaires est l’enjeu de la rentrée sociale, pas les réformes

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

Un agenda de rentrée chargé : après une intersyndicale le 30 août, le Premier ministre recevra les 1er et 2 septembre les organisations syndicales et patronales dans une série de rencontres bilatérales. Pour FO (qui sera reçue le 1er septembre), c’est surtout la question des salaires et de l’emploi qui est primordiale en cette rentrée sociale.