Projet A.N.I. « Encadrement » : FO signe pour redonner du sens au statut cadre

Communiqué FO cadres par Union des Cadres et Ingénieurs

DR

Après plusieurs mois de négociation, les organisations patronales mettent à la signature jusqu’à mi-mars, un projet d’accord national interprofessionnel (ANI) intitulé « Accord national interprofessionnel du 28 février 2020 portant diverses orientations pour les cadres ».

Ce texte inattendu est une première victoire. Dès l’ouverture des discussions le Medef avait clairement exprimé sa volonté d’écarter toutes possibilités d’ANI pour lui préférer une délibération ou une position commune. Cette perspective était contraire aux attentes de FO pour laquelle les discussions devaient nécessairement aboutir à un texte dont la portée juridique soit de nature à sécuriser au mieux la définition des cadres et l’accès à la prévoyance obligatoire.

C’est chose faite avec ce projet. Celui-ci reprend des éléments précis de définition du statut du cadre, en se référant notamment à la définition de l’OIT dans ce domaine. Bien que les branches professionnelles peuvent continuer à recourir à leurs propres critères pour définir le personnel d’encadrement, la définition contenue dans l’ANI demeure une référence en l’absence de définition de branche du statut de cadre.
Loin d’être « légère » cette définition complète les définitions conventionnelles existantes.

L’autre apport de ce projet d’ANI est qu’il pérennise le dispositif de prévoyance destiné au cadre, ainsi que celui spécifiquement destiné à l’emploi des cadres - l’Apec. L’ANI rappelle « que les accords nationaux interprofessionnels du 17 novembre 2017 relatif à la prévoyance des cadres et du 12 juillet 2011 relatif à l’Association pour l’emploi des cadres demeurent en vigueur : le présent texte ne remet pas en cause leur application ». Ces deux éléments étaient pour FO fondamentaux.

Enfin parmi les différents thèmes relatifs à la gestion de la relation d’emploi des cadres que précise le projet d’ANI, figurent les propositions défendues par FO telles que l’égalité professionnelle, l’accompagnement des séniors, la mise en place d’une protection juridique pour les cadres, la traçabilité de la délégation de responsabilité, la consolidation et la certification des compétences managériales, la régulation de l’évaluation et l’accès renforcé aux services de l’Apec dès l’embauche au sein de l’entreprise.

Ce projet d’ANI est une première réponse qui appelle à poursuivre le travail syndical en faveur d’une meilleure protection collective des cadres et une reconnaissance de leur rôle et de leur place notamment au sein des petites entreprises.

C’est pourquoi les cadres et ingénieurs FO se félicitent de la décision prise par notre Confédération en date du 2 mars de signer le projet d’ANI.

Union des Cadres et Ingénieurs Secrétaire général

Sur le même sujet

Les ingénieurs au carrefour du progrès et de la rentabilité

Syndicalisation par Mathieu Lapprand

Plus d’une centaine de participants se sont pressés au premier colloque dédié aux ingénieurs organisé par FO Cadres. Parmi l’encadrement, les ingénieurs ont non seulement des spécificités fortes, mais sont également touchés par les évolutions des entreprises et de leur environnement.

Négociation encadrement : un projet de texte patronal inabouti

Toute l’actualité par Union des Cadres et Ingénieurs

Au cours de la séance de négociation sur l’encadrement du 29 novembre 2019, la délégation FO conduite par Eric Peres (FO-Cadres) accompagné de Isabelle Pinto (FO- Métaux), Mickael Bret (FO-Chimie), Sébastien Busiris (FEC-FO), Pascal Lopez (FO- Pharmacie) avait critiqué fermement la lenteur coupable avec laquelle le Medef conduisait ces négociations, et exigé que soit remis aux organisations syndicales un projet de texte lors de la prochaine séance de négociation.

Portrait | Le parcours d’un ingénieur syndicaliste

Toute l’actualité par Mathieu Lapprand

Laurent Devimes est délégué syndical FO de Space Systems, l’une des composantes d’Airbus Defence and Space. Entré dans le groupe il y a 25 ans, Laurent a travaillé sur des éléments du lanceur d’Ariane 5, puis il a choisi d’évoluer et a obtenu le titre d’ingénieur par le biais du dispositif NFI . Il nous (...)