Communiqué de FO

Prolongation du Contrat de Sécurisation Professionnelle : des résultats à conforter dans la durée

, Michel Beaugas, Pascal Pavageau

Recommander cette page

Le 31 mai dernier, a été ouvert à la signature un avenant prorogeant d’un an – soit jusqu’au 31 juin 2019 – la convention relative au Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP). Force Ouvrière sera signataire de cet avenant au regard de l’amélioration du dispositif depuis sa création en 2011 et de ses résultats plutôt encourageants.

Bénéficiant à environ 600 000 personnes au troisième trimestre 2017, il vise à sécuriser les parcours professionnels des licenciés pour motif économique, en renforçant l’accompagnement et l’aide à la reprise d’emploi. Entre 2014 et 2016, le taux de persistance au chômage un an après l’entrée dans le dispositif est passé de 80% à 65%. Les bénéficiaires en sortent ainsi plus rapidement : au bout de 9 mois et demi en moyenne, contre un peu plus de 10 mois et demi auparavant.

Ces constats, s’ils sont positifs, demandent à être confortés dans la durée et impliquent pour Force Ouvrière un suivi régulier et des données précises quant à la mise en œuvre du contrat de sécurisation professionnelle. Nous continuons par ailleurs à défendre une amélioration constante du dispositif, pour qu’il soit synonyme d’une véritable sécurisation pour les travailleurs bénéficiaires, en leur garantissant un retour rapide à un emploi durable et de qualité.

A propos de cet article

Sur les auteurs

Pascal Pavageau

SECRETARIAT GENERAL


Marche générale de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière
Organisation dont les Outre-mer
Représentation de la Confédération et expression publique
Relations internationales
Responsable du dialogue social, des relations avec le personnel de la Confédération et des Ressources Humaines
Union Confédérale des Retraités (UCR)


Envoyer un message à Pascal Pavageau

Michel Beaugas

DEPARTEMENT DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE


Assurance chômage
Formation professionnelle continue
Politiques de l’Emploi
Travail temporaire & Travail saisonnier


Envoyer un message à Michel Beaugas

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

19 juin 1987

En France, une loi sur la durée et l’aménagement du temps de travail permet d’écarter certains textes légaux ou réglementaires, soit par une convention ou accord collectif conclu au niveau d’une branche d’activité et étendu, soit par une convention ou accord d’entreprise ou d’établissement. Le législateur (...)

En France, une loi sur la durée et l’aménagement du temps de travail permet d’écarter certains textes légaux ou réglementaires, soit par une convention ou accord collectif conclu au niveau d’une branche d’activité et étendu, soit par une convention ou accord d’entreprise ou d’établissement. Le législateur consent ainsi à s’effacer devant la convention ou l’accord collectif de travail. Cette attitude sera de nouveau à l’œuvre dans la loi Aubry sur les 35 heures.