Quand les dents de la répression rayent le parquet de la République Sociale

Commerce par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce

Après une année 2015, d’une rare violence au niveau social avec une agression permanente contre nos conquêtes sociales, 2016 s’annonce dans la même lignée avec une touche de répression syndicale.

Dans le commerce, les plans de restructurations et de destructions d’emplois continuent, dans le groupe Vivarte (La Halle aux Chaussures, Kookai…), dans le groupe Primavista (Primaphot, ABC photo…), les Galeries Lafayette, Fabio Lucci, La Grande Récrée, Pixmania…

Pour FO Commerce, toutes ces décisions qui mènent les salariés à des situations de précarisation extrême et de paupérisation insupportable, ne peuvent qu’engendrer des réactions des salariés, à la hauteur de leur désespoir.

Les condamnations prononcées contre les syndicalistes de Goodyear et Air France sont une provocation supplémentaire pour imposer une politique ultralibérale par la peur.

C’est une attaque contre la République Sociale.

FO Commerce soutient les victimes de cette répression, ainsi que tous les salariés du commerce qui se mobilisent contre les mauvais coups.

Comme ce fut le cas, hier, pour les salariés de Pixmania qui ont défendu leurs emplois devant le tribunal de Commerce de Nanterre.

Le temps n’est-il pas à la mobilisation générale ?

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Commerce : Les salariés de Vivarte manifestent contre les licenciements

Emploi et Salaires

Mercredi 24 juin, premier jour des soldes, les salariés de La Halle, filiale du groupe d’habillement Vivarte, ont fait grève à l’appel de leurs syndicats, notamment de FO, pour protester contre les 1 500 licenciements prévus dans les magasins. Alors que des suppressions d’emplois sont aussi programmées (...)

La colère des salariés de Vivarte

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

A l’appel des syndicats du groupe d’habillement (La Halle, Kookaï, André…) dont FO, les salariés ont manifesté devant le siège social mardi 28 avril, jour où se tenait un comité central d’entreprise concernant un plan de 1 600 suppressions de postes. Les syndicats ont adressé une lettre ouverte au P-DG de (...)

Vivarte : les syndicats organisent la riposte

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Alors que la procédure officielle des plans de licenciements se met en route dans le groupe d’habillement, les syndicats FO, CGT, CFTC, CGC et SUD contre-attaquent. Ils veulent faire désigner un expert indépendant par le tribunal de commerce.