Reprise de Pimkie et après ?

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Franck CRUSIAUX/REA

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP

Le 3 novembre 2022, le Comité Social et Economique (CSE) de chez Pimkie a été consulté sur la cession de l’enseigne à la société Pimkinvest, un consortium composé par Lee-Cooper France, Kindy et Ibisler Teksil.

Si les salariés pouvaient se réjouir que l’AFM Mulliez ait trouvé un repreneur potentiel qu’elle vantait comme sérieux, le répit n’aura été que de courte durée et l’inquiétude de nos représentants s’est trouvée renforcée après ce CSE.

Les élus FO de chez Pimkie ont posé des questions très précises sur le futur de l’enseigne et de ses salariés auxquelles les représentants des repreneurs n’ont pas été en mesure de répondre.

Les salariés ne sauront à quelle sauce ils seront mangés très précisément 100 jours après la signature définitive de la vente !

Cette situation et ce manque d’informations renforcent le sentiment d’insécurité de nos représentants qui seront vigilants à ce que les salariés ne soient pas traités comme de la marchandise dont on se déleste au besoin.
La Section fédérale du Commerce & VRP et les représentants FO de chez Pimkie sont et seront présents auprès des salariés pour défendre leurs intérêts.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

La direction Pimkie ne connaît-elle que le mépris vis-a-vis de ses salariés et de leurs représentants ?

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Malgré une réunion du Comité Social et Economique (CSE) le mercredi 18 mai 2022, la direction a estimé qu’elle n’avait pas à tenir informé les élus du CSE du fait que les actionnaires n’adoptaient pas le Business Plan déposé le 8 avril 2022 par le nouveau Directeur Général, et se donnait le temps de chercher un repreneur pour l’enseigne Pimkie.

Après Pimkie, restructuration « participative » chez Jules et Brice

Galaxie Mulliez par Nadia Djabali

Les salariés d’un certain nombre d’enseignes d’habillement appartenant à la famille Mulliez sont invités à participer à des groupes de travail. Tous les thèmes y sont abordés, y compris les fermetures de leurs magasins. Pour les délégués FO, les salariés sont instrumentalisés pour légitimer les suppressions d’emploi.

Les Pimkie à l’heure d’une ultime et rude négociation

Emploi et Salaires par  Valérie Forgeront

C’est l’ultime négociation. Depuis ce matin 28 février, la direction de Pimkie et les syndicats dont FO, discutent encore une fois des termes du plan de départs volontaires. En l’absence d’accord, la direction pourrait décider unilatéralement des modalités de ce plan qui impacte près de 300 salariés.